•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Sans remords, Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont avoué être coupables

Conférence de presse de la GRC qui présente une photo des deux jeunes fugitifs, Bryer Schmegelsky et Kam McLeod.

Les deux jeunes hommes ont été poursuivis par la GRC à travers trois provinces pendant trois semaines.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont avoué être les auteurs des trois meurtres dont ils étaient suspectés, selon la Gendarmerie royale du Canada (GRC), qui a dévoilé des informations concernant son enquête sur les gestes des deux jeunes fugitifs retrouvés morts le 7 août dernier, près de Gillam, au Manitoba.

Lors d’une conférence de presse vendredi, la GRC a révélé l'existence de six vidéos et de trois photos abandonnées par les deux fugitifs.

Les vidéos ne donnent aucune information sur les mobiles des meurtres. Le sergent Martin Guay affirme que les vidéos semblent plutôt avoir été produites dans le but de « se faire connaître » et que la diffusion publique de ces images serait considérée comme préjudiciable aux victimes et à leurs familles.

La GRC a décidé de ne pas diffuser les vidéos, car son Groupe d'analyse du comportement (GAC) croit qu'elles présentent un comportement appelé identification, qui est considéré comme un comportement d’alerte dans le contexte de l’évaluation de la menace. En ce sens, les vidéos peuvent influencer ou inspirer d’autres personnes à commettre un acte de violence ciblé, créant essentiellement des tueurs par imitation.

Détails de l'enquête et chronologie des événements

Un rapport de 13 pages de la GRC rendu public résume, étape par étape, l’enquête ouverte le 15 juillet après la découverte des corps de Lucas Fowler et de Chynna Deese.

Lucas Fowler et Chynna Deese souriants, assis sur des coussins dans un endroit exotique.

La Gendarmerie royale du Canada a dévoilé les résultats de l’enquête sur les deux fugitifs recherchés l'été dernier pour les meurtres de Lucas Fowler et de Chynna Deese.

Photo : Fournie par la famille Fowler

Le 12 juillet, Kam McLeod et Bryer Schmegelsky ont acheté légalement un fusil semi-automatique SKS et une boîte de 20 cartouches après avoir quitté leur résidence de Port Alberni, en Colombie-Britannique.

Les meurtres semblent avoir été commis au hasard, et seraient des crimes de situation, indique le sergent Martin Guay.

La théorie élaborée lors de l'enquête est que M. McLeod et M. Schmegelsky soient tombés par hasard sur la fourgonnette de M. Fowler et Mme Deese et pour des raisons inconnues, [les] ont ciblés.

Sergent Martin Guay, porte-parole, GRC

Ils ont ensuite pris la route vers le Yukon, avant de retourner en Colombie-Britannique en raison d'ennuis mécaniques, dit la police. Ils ont croisé Leonard Dyck à l'extérieur de Dease Lake et l'ont tué par balle.

Ils ont mis feu à leur véhicule afin de dissimuler toutes preuves susceptibles de les incriminer et ainsi retarder le travail des policiers.

Selon le rapport, les deux jeunes ont volé le véhicule et de l'argent de leur victime avant de prendre la route vers l'est.

Une fois au Manitoba, ils ont brûlé le véhicule volé et ont tenté de poursuivre leur chemin à pieds. En réalisant que leurs efforts s’avéraient futiles, ils se sont enlevé la vie.

Suicides

Selon la police, des analyses médicolégales ont montré par la suite que Bryer Schmegelsky et Kam McLeod ont utilisé les deux mêmes armes pour tuer leurs trois victimes et pour s’enlever la vie.

Dans les vidéos, ils ont décrit leur intention de se suicider et leur désir d’être incinérés.

On croit que M. McLeod a tiré sur M. Schmegelsky avant de se tirer lui-même une balle pour cimenter un pacte de suicide.

Sergent Martin Guay, porte-parole, GRC

Rappel des faits

Bryer Schmegelsky et Kam McLeod étaient poursuivis pour le meurtre au deuxième degré de Leonard Dyck, un professeur de l’Université de Colombie-Britannique, et soupçonnés des meurtres de Chynna Deese et de Lucas Fowler, retrouvés morts quelques jours avant, le 15 juillet, près de Liard Hot Springs, dans le nord de la Colombie-Britannique.

Un extrait de 30 secondes a été montré au père de Bryer Schmegelsky. Cette situation est « extrêmement inhabituelle » et soulève une foule de questions juridiques, notamment en ce qui concerne les droits d’un parent à avoir accès au testament de son enfant, même s'il s’agit d’un testament holographe, a déclaré l'avocate d'Al Schmegelsky.

Un mobile toujours inconnu

Le mobile des deux jeunes hommes reste inconnu. Un criminologue de l'Université Western, Michael Arntfield, note qu'il est rare que des individus agissent en équipe pour tuer des personnes qu'ils ne connaissent pas, sans mobile apparent.

Dans des cas comme ceux-là, une intimité déséquilibrée naît de la violence, selon lui. Kam McLeod et Bryer Schmegelsky, originaires de Port Alberni, se connaissaient depuis l'école élémentaire et avaient travaillé ensemble au magasin Walmart.

Des familles en deuil

Par voie de communiqué, la famille de Lucas Folwer dit lutter quotidiennement avec ce qui est arrivé et ne pas comprendre pourquoi.

Photo en noir et blanc de Lucas Fowler souriant en costume cravate.

L'Australien Lucas Fowler, âgé de 23 ans, et sa conjointe, Chynna Deese, âgée de 24 ans, ont été retrouvés morts le 15 juillet dernier. La police estime qu’ils ont été tués le jour même ou la veille.

Photo : Fournie par la famille Fowler

L'Australien, âgé de 23 ans, aurait célébré son anniversaire le 30 septembre. Ce ne sera pas un jour facile pour nous, mais c’est un jour pour célébrer un grand jeune homme qui nous a été enlevé beaucoup trop tôt, peut-on lire.

Tout ce que nous pouvons faire, c'est nous souvenir de notre cher Lucas, notre fils et frère merveilleux, petit-fils, neveu, cousin et ami. C'était un enfant tellement amusant qui est devenu un adulte attentionné qui prenait soin de sa famille et de ses amis.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !