•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilisation historique pour le climat à Sherbrooke

Un foule marche sur la rue King à Sherbrooke.

Des milliers de personnes envahissent la rue King à Sherbrooke dans le cadre de la marche pour le climat.

Photo : Radio-Canada / Émilie Richard

Radio-Canada

5 000 personnes ont pris d'assaut les rues de Sherbrooke pour participer au mouvement planétaire pour le climat, selon le Service de police de Sherbrooke (SPS).

Les organisateurs parlent, pour leur part, de 10 000 personnes qui se sont rassemblés. Il s’agit néanmoins de la plus importante mobilisation dans l’histoire de la ville, selon le SPS.

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat à Sherbrooke, le vendredi 27 septembre 2019.

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat à Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Après s'être rassemblées à l'Université de Sherbrooke et au parc Jacques-Cartier, les marcheurs ont convergé à l'hôtel de ville avec ferveur. Les policiers n'ont rapporté aucun débordement au cours de l'événement qui s'est déroulé de 13 h à 16 h.

Mobilisation historique pour le climat à Sherbrooke

Des étudiants, des familles et des travailleurs étaient réunis pour réclamer des actions concrètes pour le climat.

S’il a une chose qu’on peut faire, c’est de travailler pour la planète, lance un manifestant qui tient une pancarte sur laquelle on peut lire « Aidons la planète ».

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat à Sherbrooke, le vendredi 27 septembre 2019.

Fanny Gendron fait partie du comité du collectif La planète s'invite à l'Université. L'étudiante était aux premières lignes lors de la marche pour le climat. Pour elle, l'environnement est un sujet primordial qui mérite qu'on s'y attarde.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

De nombreux étudiants clament l'urgence d'agir pour assurer le futur des jeunes.

On défend la planète, on défend nos convictions. On sait que le futur ne va pas être bon. On fonce dans le mur et là on veut que les politiciens se mettent à nous voir.

Une étudiante participant à la manifestation

Parents et enfants marchent côte à côte. « J’espère que ça va continuer, que les gens vont continuer d’appuyer la terre », affirme un père qui participe à la mobilisation pour l’avenir de ses enfants.

Des milliers de personnes ont participé à la marche pour le climat à Sherbrooke, le vendredi 27 septembre 2019.

Alexandre Brizard a participé à la marche pour le climat avec sa fille Camille. « On est dans la bonne direction. Ça me redonne un nouveau souffle », a dit le père de famille.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Des manifestantes venues du Vermont

Ellen Mess et Jinny Morris qui habitent au Vermont ont traversé la frontière pour participer à la manifestation organisée à Sherbrooke.

Quand j’ai entendu qu’ils feraient une grande grève pour le climat avec les étudiants et la population, j’étais excitée parce que nous n’avons rien vu à une telle échelle au Vermont.

Ellen Mess

La participante croit qu’il faut se rassembler au-delà des frontières pour démontrer l’importance de la planète pour le futur des enfants.

Chargement de l’image

Dany Senay et sa conjointe Anick Larouche ont participé à la marche pour le climat de Sherbrooke avec leurs quatre enfants, le vendredi 27 septembre 2019. « On veut un avenir pour nos enfants », a-t-il dit.

Photo : Radio-Canada / John Naïs

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Changements climatiques