•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Maxime Bernier soutient un candidat de son parti ayant publié des tweets racistes

Maxime Bernier sur le plateau du Téléjournal, dans les bureaux de Radio-Canada à Montréal.

Le chef du Parti populaire du Canada, Maxime Bernier, a déclaré n'avoir jamais reconsidéré la candidature de Bill Capes pour son parti.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

Le chef du Parti populaire du Canada (PPC), Maxime Bernier, a confirmé jeudi que Bill Capes, candidat de son parti dans la circonscription d'Essex, dans le Sud de l'Ontario, poursuivrait sa course électorale, malgré les tweets racistes et transphobes publiés par le candidat plus tôt cette année.

Certains des tweets de Bill Capes publiés en mars mentionnaient des stéréotypes relatifs aux personnes d'ascendance asiatique, africaine et caribéenne.

D'autres tweets ont fait référence à la mère Nature pour statuer sur l'identité de genre. Il fait aussi des commentaires sur un concierge somalien et ironise en disant être un fier gars blanc se cachant à la vue de tous avec un hijab.

Bien que Bill Capes ait d'abord nié avoir écrit les tweets, affirmant qu'il était possible que quelqu'un ait piraté son compte, il a plus tard confirmé l'existence des tweets dans une interview à CBC News.

Photo d'un homme avec un polo bleu.

Bill Capes a depuis désactivé son compte Twitter.

Photo : Site web du Parti populaire du Canada

Je crois que toutes les personnes doivent être respectées sur un pied d'égalité et que le racisme n'a pas sa place dans notre société, a déclaré M. Capes. Je m'excuse pour toutes les remarques que j'ai faites qui ont été prises hors de leur contexte et ont pu offenser qui que ce soit.

Maxime Bernier s'est dit très heureux que Bill Capes se soit excusé.

Tout le monde peut faire une erreur. Le plus important est de le reconnaître.

Maxime Bernier, chef du Parti populaire du Canada (PPC)

M. Bernier a ajouté qu'il n'avait à aucun moment reconsidéré la candidature de Bill Capes.

Après qu'il se soit excusé et après avoir discuté avec lui, il est devenu membre à part entière de notre parti, car il partage nos valeurs et c'est ce qui est le plus important, a déclaré Maxime Bernier.

Le chef du PPC a déclaré que son parti avait procédé à une vérification des antécédents de chaque candidat, ainsi que du président de chaque association de circonscription.

Ils ont dû signer un engagement pour nous au début, a expliqué M. Bernier. Nous leur avons demandé de partager les valeurs et de veiller à ne pas embarrasser le Parti.

M. Bernier a déclaré que les opposants politiques tentent de qualifier son parti d'extrémiste parce qu'ils ne veulent pas tenir de débats de fond sur leurs politiques.

Et je n'ai pas à me justifier à ce sujet, a-t-il déclaré. Les gens connaissent Maxime Bernier. Je fais de la politique depuis 30 ans et je suis très fier de ce que j'ai fait en tant que politicien, a-t-il défendu.

Bill Capes a depuis désactivé son compte Twitter.

Avec les informations de CBC

Notre dossier Élections Canada 2019

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !