•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Chute d’un remonte-pente : Ski Bromont doit verser plus de 150 000 $

Un juge, un marteau à la main.

Ski Bromont doit verser plus de 150 000$ à un adepte de vélo de montagne qui a chuté du remonte-pente où il a été oublié.

Photo : iStock

Radio-Canada

La Cour supérieure a condamné Ski Bromont à verser plus de 150 000 $ à un cycliste qui a été bloqué dans un remonte-pente, peu avant l'heure de la fermeture, en août 2014.

En raison d'un manque de communication entre les employés de la station, le remonte-pente s'était arrêté avant que le cycliste soit rendu en haut des pistes.

Seul, en pleine montagne, sans cellulaire, il a tenté d'utiliser le câble de la remontée pour atteindre un autre télésiège situé près d'un poteau. L'opération a échoué et le jeune homme a fait une chute de 10 mètres qui lui a occasionné de nombreuses blessures.

Le juge François Tôth estime notamment que la station a manqué à son obligation de sécurité.

Le Tribunal conclut que Ski Bromont a failli à son obligation de sécurité en ne mettant pas en place une procédure adéquate afin de s’assurer de n’oublier aucun cycliste dans le télésiège, d’autant plus qu’il n’y a pas de balayage de fin de journée, peut-on lire dans le jugement.

Ski Bromont avait revu sa procédure de fermeture dès le lendemain de l’incident.

Estrie

Accidents et catastrophes