•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Facebook cache les mentions « J’aime » en Australie

Le pouce « J'aime » s'affiche sur un panneau géant, avec en-dessous les mentions « Facebook » et l'adresse « 1601 Willow Road.

Le retrait des mentions « J'aime » retirerait une partie de la pression sociale liée aux publications, et favoriserait chez les internautes davantage de publications et de temps passé sur Facebook.

Photo : Getty Images / AFP/Robyn Beck

Radio-Canada

Les utilisateurs et utilisatrices de Facebook en Australie ne verront plus le nombre total de mentions « J'aime » sur les publications dans leur fil à partir de vendredi. Il s’agit pour l’instant d’un test qui pourrait ensuite être déployé dans d’autres pays. 

Cette mesure serait implantée pour contrer les effets nocifs des mentions J’aime sur le bien-être des gens. Leur retrait enlèverait une partie de la pression sociale liée aux publications, et favoriserait une augmentation du nombre de publications et du temps passé sur Facebook par les internautes.

Nous avons eu un retour positif sur cette proposition de plusieurs groupes anti-intimidation et organismes de santé mentale avec lesquels nous collaborons, a expliqué la directrice des politiques de Facebook Australie avec l’Australian Associated Press

Il sera bien sûr toujours possible de réagir aux publications Facebook en Australie. Le nombre de commentaires restera également visible. 

Instagram, qui appartient à Facebook, a commencé à cacher les mentions J’aime sur les comptes des internautes de plusieurs pays, dont le Canada, au cours des six derniers mois.

Avec les informations de Australian Associated Press, et TechCrunch

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Réseaux sociaux

Techno