•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Bloc québécois ne s’oppose pas au 3e lien

Yves-François Blanchet sourit et tend la main, devant l'autobus du Bloc québécois.

Interrogé sur l’effet que pourrait avoir le 3elien sur l’environnement, le chef de la formation souverainiste s’est dit rassuré par la volonté exprimée par le gouvernement Legault d'en faire un projet responsable.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Plutôt discret dans le dossier du 3e lien depuis le début de la campagne électorale fédérale, le chef du Bloc québécois s’est finalement mouillé. Yves-François Blanchet affirme que son parti ne s'oppose pas au projet, principalement parce que la décision appartient au gouvernement du Québec.

Sur le fond et sur le principe, le Bloc québécois n’est pas contre le 3e lien, a affirmé Yves-François Blanchet jeudi devant un parterre de journalistes à Québec. Il y a une discussion qui appartient aux gens de Québec, qui appartient au gouvernement du Québec. Et on veut respecter ça.

Intervenir dans le dossier du tunnel Québec-Lévis serait contradictoire avec la mission du Bloc québécois, laisse-t-il entendre, dont le cheval de bataille est l’autodétermination du Québec.

C’est dur de demander aux autres partis fédéralistes de respecter les compétences du Québec, si nous-mêmes on s’en mêle un petit peu trop, a-t-il dit.

Interrogé sur l’effet que pourrait avoir le 3e lien sur l’environnement, le chef de la formation souverainiste s’est dit rassuré par la volonté exprimée par le gouvernement Legault d'en faire un projet responsable.

Je vous avouerai que la volonté exprimée par Québec qu’il y ait des équipements à caractères environnementaux et de transport collectif, des mesures et des intentions en ce sens-là, ç'a tendance à me rassurer beaucoup comme militant écologiste.

Une citation de :Yves-François Blanchet

Selon lui, le qualificatif de vert n’est pas incompatible avec le projet du 3e lien. Être vert, ça ne veut pas dire de créer de l’impossibilité, a-t-il justifié. Ça veut dire de créer des conditions qui respectent l’environnement. Parce que, sinon, ça veut dire que tout projet routier arrête.

La candidate bloquiste Christiane Gagnon est consciente de l’absence de consensus dans le dossier. C’est pour ça qu’on ne veut pas s’en mêler tout de suite, a-t-elle affirmé avec précaution. On a un gouvernement à Québec qui aura affaire à de la contestation ou de l’appui.

Tout en rappelant que le gouvernement fédéral n’a pas de juridiction en matière d’infrastructures provinciales, le chef a affirmé que le Québec détenait les compétences pour prendre ses propres décisions.

On n’est pas contre, on n’a pas juridiction.

Une citation de :Yves-François Blanchet

La veille, le chef conservateur affirmait pour sa part que le financement d’un 3e lien serait la priorité de son parti s'il était porté au pouvoir le 21 octobre prochain.

Le chef bloquiste sera à Montréal vendredi pour participer à la marche pour le climat.

Avec les informations de Pascal Poinlane

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !