•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un marathon de Québec plus vert cette année

Des coureurs en action sur la Grande Allée

Photo : Radio-Canada / Nahila Bendali

Jean-Philippe Martin

Les organisateurs du marathon de Québec tentent de réduire l'empreinte environnementale de l'événement qui se déroulera du 11 au 13 octobre.

Pour la saison 2019 de Je cours Québec, qui comprend cinq épreuves, l'entreprise Gestev a pris la décision d’éliminer complètement les bouteilles d’eau à usage unique.

Dorénavant, des verres compostables ou réutilisables sont remis aux participants qui ont accès à des points d’eau sur le site de l’arrivée.

C'est environ 12 000 bouteilles d'eau cette année qu'on a éliminées, lors des quatre premières courses de la saison, estime Marianne Pelchat, productrice déléguée chez Gestev.

Nos participants nous le disent dans les sondages: ils espèrent qu’on ait ce souci-là pour l’environnement.

Marianne Pelchat, productrice déléguée, Gestev

Elle ajoute que 8000 à 10 000 autres bouteilles en plastique seront rayées de l’équation lors du marathon de Québec.

De plus, les participants recevront un sac réutilisable et non un sac en plastique, comme c’était le cas dans le passé, pour emporter leur collation de fin de la course.

D’autres idées en tête

Au marathon de Québec, les verres à usage unique seront encore utilisés aux points de ravitaillement pour permettre aux coureurs de s'hydrater et se rafraîchir rapidement pendant l'épreuve.

Mais, les organisateurs sont à l'affût des nouvelles tendances. Au marathon de Londres, des bulles d’eau, dont l’enveloppe comestible est faite à base d’algue, étaient remises aux coureurs aux points de ravitaillement.

Santé Canada ne l'a pas encore approuvé, mais on surveille ça du coin de l'oeil pour éventuellement les intégrer à nos pratiques.

Gestev évalue aussi la possibilité d’offrir gratuitement le transport en commun à tous ses participants la journée de la course.

Un Coureur des bois écolo

La course en sentier le Coureur des Bois, présentée en mai dernier la Station touristique Duchesnay, a aussi permis à Gestev d'instaurer certaines initiatives écoresponsables.

C'est une course qui se passe dans la nature, alors il y a déjà une conscience envers l’environnement, explique Marianne Pelchat.

Lors de la remise des dossards, chaque participant a reçu un verre compressible et réutilisable à remplir aux zones de ravitaillement.

De plus, Gestev y est allé d’un geste audacieux dans le monde de la course participative: elle n’a pas remis de médaille à ses participants. Ces derniers se sont plutôt vu remettre...une pousse d’arbre au fil d’arrivée.

La médaille, c'est un symbole très particulier pour les coureurs pour concrétiser leur effort. Mais on les avait avertis qu’on leur remettrait un arbre. On a eu de beaux commentaires. Des gens nous ont envoyé des photos pour nous dire qu’ils avaient planté leur médaille. C’était super sympathique, raconte Marianne Pelchat.

De jeunes arbres étaient remis aux participants de la course Coureur des Bois en guise de médaille

De jeunes arbres étaient remis aux participants de la course Coureur des Bois en guise de médaille.

Photo : Gestev / Mario Plante

Il y a déjà plusieurs années que Gestev s'est donné comme mandat de diminuer l’impact environnemental de ses événements.

C’est au coeur de nos priorités, lance Marianne Pelchat. On a déjà posé des gestes concrets dans le passé. Mais cette année, on l’a mis encore plus au centre de nos préoccupations.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Course