•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Avant Greta : Severn Cullis-Suzuki

Greta Thunberg et Severn Cullis-Suzuki

Greta Thunberg (à gauche) et Severn Cullis-Suzuki (à droite)

Photo : YouTube

Hélène Bardeau

La militante suédoise de l’environnement Greta Thunberg n’est pas la première jeune fille à bousculer la communauté internationale devant l’urgence climatique. Avant elle, il y a eu la Britanno-Colombienne Severn Cullis-Suzuki.

Nous entendons parler d’animaux et de plantes qui s’éteignent tous les jours, perdus à jamais. Toutes ces choses se passent devant nos yeux et, pourtant, nous continuons à agir comme si nous avions toutes les solutions. Tels étaient les mots de Severn Cullis-Suzuki, au Sommet de la Terre, à Rio, en 1992.

La jeune militante, qui avait alors 12 ans, a appelé les délégués internationaux à préserver la planète. Depuis cette journée, 27 années se sont écoulées, et c’est au tour de la jeune Greta Thunberg, de devenir le visage de l’urgence climatique.

Qui est Severn?

Une femme aux cheveux noirs en arrière avec un manteau de pluie sombre. Elle se trouve dehors sur une plage avec des rochers. Le temps est pluvieux.

Severn Cullis-Suzuki est fière du combat mené par Greta Thunberg.

Photo : Radio-Canada / Hélène Bardeau

Si le nom de Severn Cullis-Suzuki vous dit quelque chose, c’est peut-être pour une bonne raison. Fille de David Suzuki, le farouche défenseur de la planète et directeur la Fondation Suzuki, Severn Cullis-Suzuki est également une militante écologiste.

Après son passage remarqué et l'ovation de son auditoire en 1992, elle a participé à l’élaboration de la Commission de la charte de la Terre qu'elle décrit comme un bel ensemble de directives pour la conduite humaine envers la planète. Elle a également conseillé le secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, au Sommet mondial sur le développement durable de Johannesburg en 2002, et participé à de nombreuses conférences sur l’environnement.

À 39 ans, Severn Cullis-Suzuki habite aujourd’hui l'archipel de Haida Gwaii, en Colombie-Britannique, et prépare une thèse de doctorat sur la revitalisation des langues en danger. Elle se souvient à quel point son discours de 1992 était un moment intense pour elle et de la passion qui l’animait à l’époque. Une passion, qu’elle dit ressentir encore en regardant le combat de Greta Thunberg.

Je suis très solidaire avec elle parce que je comprends. Je comprends ce qu’elle ressent et sa frustration face au manque d’action dans un domaine aussi grave.

Severn Cullis-Suzuki, militante écologiste

Après Severn à Rio, Greta à New York 

Severn Cullis-Suzuki est triste et en colère du manque d’action de la part des gouvernements en ce qui concerne l’environnement et fait le constat qu'il y a avait toute une volonté politique et un désir de faire en sorte que rien ne change.

Severn Cullis-Suzuki parle au micro.

Severn Cullis-Suzuki

Photo : YouTube

Il va falloir travailler dur, et le combat d’aujourd’hui est beaucoup plus difficile maintenant qu’il y a 30 ans.

Severn Cullis-Suzuki, militante écologiste

La militante écologiste soutient ardemment Greta Thunberg, mais aussi la jeunesse qui se lève pour sauver la planète. Tout comme la Suédoise de 16 ans, elle a aussi reçu de nombreuses critiques de la part de détracteurs. Elle est brillante et les gens s’attaquent à elle, car elle a du pouvoir, et ça fait peur, constate Mme Cullis-Suzuki.

D'après elle, Greta Thunberg a déjà réussi à changer les discussions sur les questions environnementales : Il est grand temps de lui répondre. Une réponse qui, selon elle, passe par une profonde transformation socialequi doit être une révolution menée en première ligne par les jeunes générations.

Changements climatiques

Environnement