•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Marilène Gill promet un forum régional sur le désenclavement

Marilène Gill lors d'une conférence de presse, entourée de ses affiches électorales.

Marilène Gill est candidate pour le Bloc québécois dans la circonscription de Manicouagan.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Marilène Gill, la candidate du Bloc québécois dans Manicouagan, tenait un point de presse jeudi à Sept-Îles au sujet du désenclavement de la Côte-Nord.

Mme Gill s'est engagée à organiser un forum régional sur le sujet dans une première année de mandat, si elle est réélue le 21 octobre. Selon elle, la région parle d'une seule voix quand vient le moment de défendre les projets de prolongement de la route 138 vers l'est et de la construction à l'embouchure de la rivière Saguenay.

La députée sortante de Manicouagan estime que le gouvernement fédéral fait obstacle à la volonté nord-côtière dans ces deux dossiers d'infrastructures.

Le gouvernement fédéral reçoit des impôts. Ensuite, il en prend une partie puis il la redonne au Québec en disant : "Voici, vous pourriez utiliser cet argent-là en transport, mais on va vous donner des critères", déplore la candidate bloquiste.

Comme ce n'est pas de leur juridiction, on devrait tout simplement avoir l'argent et le Québec devrait pouvoir en décider. Présentement ce que fait le fédéral, c'est qu'il nous nuit en plaçant des contraintes, des contraintes qui font que des projets comme les nôtres ne pourraient tout simplement pas se qualifier selon leurs critères. Donc, ce qu'on leur demande c'est : "Laissez-nous le champ libre", exige-t-elle.

Notre dossier Élections Canada 2019

La députée sortante profite aussi de l’annonce pour écorcher certains de ses adversaires et leur stratégie pour favoriser l’achèvement de la route 138.

Certains candidats à l’élection fédérale doivent cesser de mentir en agitant le miroir aux alouettes qu’est "la route transcanadienne", indique la candidate bloquiste dans un communiqué.

Plus tôt cette semaine, lecandidat conservateur François Corriveau s’en était pris au bilan de Mme Gill en matière de télécommunication. Il avait aussi évoqué son intention de rendre prioritaire l’achèvement de la route 138 en la faisant désigner comme route transcanadienne.

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !