•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Vers la fin des sacs de plastique en Nouvelle-Écosse

Le gouvernement provincial a déposé jeudi un projet de loi pour interdire les sacs de plastique à usage unique.

Des sacs de plastique de plusieurs couleurs.

Les sacs de plastique seront interdits en Nouvelle-Écosse d'ici un an.

Photo : iStock

Radio-Canada

Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a déposé jeudi à l’ouverture de la session législative d’automne un projet de loi pour interdire les sacs de plastique à usage unique dans la province.

La loi, si elle est adoptée, entrerait en vigueur dans un an.

Cela laissera le temps aux commerçants d’épuiser leurs stocks de sacs de plastique et aux consommateurs de prendre de nouvelles habitudes.

Le projet de loi comportera des exceptions, comme les sacs de nettoyage à sec et ceux entourant les pneus de voiture.

Le ministre de l’Environnement de la Nouvelle-Écosse, Gordon Wilson, croit que cette loi était réclamée par les Néo-Écossais.

Il précise que si la loi proposée cible pour le moment les sacs de plastique, elle pourrait être étendue à d’autres produits, comme les pailles en plastique ou les ustensiles jetables. Nous aurons la possibilité d’aller de l’avant dans cette direction, dit-il.

Gordon Wilson répond aux médias dans les corridors de Province House le 26 septembre 2019.

Gordon Wilson, ministre de l'Environnement de la Nouvelle-Écosse.

Photo : Radio-Canada / CBC

Le ministre Wilson croit que le secteur de la vente au détail est prêt pour ce genre de directive. Ils seront capables de s’adapter, déclare-t-il.

M. Wilson dit que la province surveille attentivement la façon dont les choses se déroulent à l’Île-du-Prince-Édouard, qui est devenue le 1er juillet la première province au Canada à bannir les sacs de plastique à usage unique.

Mark Butler, directeur de politiques au Centre d'action écologique, à Halifax, salue l'initiative du gouvernement, que le groupe qu'il représente réclamait depuis longtemps. Au sujet du plastique, la cohérence entre les juridictions est très importante, souligne-t-il.

Mark Butler dans les couloirs de Province House le 26 septembre 2019.

Mark Butler, directeur de politiques au Centre d'action écologique, à Halifax.

Photo : Radio-Canada / CBC

Les sacs de plastique sont une petite partie des déchets produits, mais nous savons qu'ils ont des conséquences disproportionnées sur l'environnement et la faune, rappelle M. Butler. 

Il se dit de plus heureux de voir le gouvernement provincial laisser la porte ouverte à la réduction des autres plastiques à usage unique.

Le projet de loi satisfait aussi le directeur en Atlantique du Conseil canadien du commerce au détail, Jim Cormier.

Il fallait donner aux commerçants une année d'avis avant d'interdire les sacs de plastique, indique-t-il, ce à quoi acquiesce le gouvernement provincial. Les détaillants achètent généralement leurs sacs en gros, en quantité suffisante pour leur durer un an, souligne M. Cormier.

Jim Cormier répond aux questions des médias dans les couloirs de Province House, Halifax, le 26 septembre 2019.

Jim Cormier, directeur en Atlantique du Conseil canadien du commerce au détail.

Photo : Radio-Canada / CBC

Un grand nombre des membres du Conseil ont à coeur la responsabilité sociale de leur entreprise, affirme M. Cormier, qui précise que l'aspect environnemental de cette responsabilité a désormais une importance accrue pour le public. Nous comprenons que tout le monde a une empreinte environnementale. Nos membres le savent aussi, disait-il jeudi après le dépôt du projet de loi.

En Nouvelle-Écosse, certains commerces ont déjà éliminé les sacs de plastique de leurs magasins ces dernières années. Le géant de l'alimentation Sobeys annonçait cet été qu'il y renoncerait à son tour dès janvier 2020.

En juin, le gouvernement de Justin Trudeau a annoncé que le Canada allait interdire les plastiques à usage unique à compter de 2021.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouvelle-Écosse

Consommation