•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 37 000 étudiants en grève en vue de la marche pour le climat à Québec

Environ 200 personnes ont participé à une manifestation dans le Vieux-Québec, vendredi après-midi.

Environ 200 personnes ont participé à une manifestation dans le Vieux-Québec, le vendredi 17 mai.

Photo : Radio-Canada / Pierre-Alexandre Bolduc

Hadi Hassin

Un peu plus de 37 000 étudiants seront en grève vendredi dans la Capitale-Nationale - plus de 19 000 proviennent de l’Université Laval dont les cours sont maintenus - dans le cadre de la marche pour le climat à Québec.

Les organisateurs en sont d'ailleurs aux derniers préparatifs à quelques heures de la marche.

On est tous un peu nerveux et un peu excités d’être dans la rue avec ce beau monde-là. On s’attend vraiment à une mobilisation monstre. [...] Les gens savent directement de quoi on parle. [...] On sent vraiment la fébrilité qui gagne les gens dans les écoles, dans les associations étudiantes.

Camille Poirot, co-porte-parole de La planète s'invite à l'Université Laval

Le grand rassemblement réunira également des groupes environnementaux et communautaires ainsi que des syndicats. Quelques personnalités politiques, dont le maire Régis Labeaume, Catherine Dorion, Sol Zanetti, Émilie Lessard-Therrien et Jean-Yves Duclos ont confirmé leur présence.

On s’attend à ce que les partis politiques soient conséquents avec leurs actions, estime Camille Poirot. Ils sont les bienvenus tant qu’ils restent conséquents dans leurs actions.

«Sonnons l'alarme», pouvait-on lire sur une affiche en tête de la marche.

Plusieurs centaines de jeunes se sont mobilisés pour le climat à Québec le 15 mars dernier.

Photo : Radio-Canada / Erik Chouinard

Un premier départ sera donné à 11 h 45 devant le Musée national des beaux-arts du Québec en direction de l’Assemblée nationale, puis un second départ se tiendra à cet endroit à 13 h.

L’avenue Honoré-Mercier devrait être fermée entre le boulevard René-Lévesque et la Grande Allée à compter de midi et le retour à la normale devrait se faire vers 16 h, explique Sandra Dion du Service de police de la ville de Québec.

Des effectifs seront d'ailleurs déployés pour escorter les marcheurs.

La gratuité pour le RTC et la STLévis

Le RTC offrira la gratuité pour faciliter les déplacements sur le territoire de Québec. Cette gratuité s’appliquera également à la Société de transport de Lévis.

Malgré une hausse possible de l'achalandage, le Réseau de transport de la Capitale n’entend toutefois pas augmenter la fréquence des passages de ses navettes vendredi. Le RTC estime que le secteur est déjà desservi par plusieurs parcours à haute fréquence, dont le 800, le 801 et le 11.

Comme dans tout événement de masse, nous sommes en constante communication avec le SPVQ ou autres partenaires pour estimer la taille potentielle des foules, explique Brigitte Lemay. Dans ce cas-ci, avec les données que nous possédons, nous estimons que le service régulier sera en mesure de répondre à la demande.

Le RTC dit demeurer l’affût pour ajuster le service au besoin, tandis que certains parcours pourraient être perturbés selon l’évolution de la marche.

Nous pouvons prévoir des renforts afin d’augmenter la capacité sur certains parcours. C’est ce qui a été envisagé pour vendredi.

Brigitte Lemay, conseillère en relations publiques du RTC

Cours suspendues, évaluations maintenues, boutiques fermées

À l’occasion de la marche pour le climat, les cours seront suspendus au Cégep de Lévis-Lauzon, au Cégep Garneau, au Cégep de Sainte-Foy et au Cégep Limoilou.

L'Université Laval, L'École nationale d'administration publique (ÉNAP) et l'Institut national de recherche scientifique (INRS) ont choisi pour leur part de maintenir leurs activités.

Les étudiants qui fréquentent un établissement de la Commission scolaire des Découvreurs profiteront d’une journée pédagogique, tandis que la Commission scolaire des Premières-Seigneuries poursuivra ses activités selon le processus habituel.

Plus tôt cette semaine, une lettre adressée aux parents d’étudiants de la Commission scolaire des Premières-Seigneuries mentionnait que toutes les activités pédagogiques, notamment les cours et stages prévus à l’horaire, seront maintenues selon leur planification normale durant cette journée.

Des parents déplorent cette missive. Ils craignent que leurs enfants écopent en participant à la manifestation pour le climat.

Le maintien des évaluations du vendredi aura pour effet d'empêcher certains jeunes plus anxieux de participer à la vie citoyenne. Je trouve cela dommage.

Un parent dans une lettre obtenue par Radio-Canada

Par ailleurs, des boutiques ont également décidé de fermer momentanément leur porte vendredi pour permettre à leurs employés de prendre part au rassemblement. C’est le cas notamment pour Lush et MEC.

Des manifestations se tiendront également vendredi dans une quarantaine de villes de la province, dont Montréal, où est attendue la jeune environnementaliste Greta Thunberg.

Photo de Greta Thunberg qui parle dans un porte-voix devant une foule de jeunes gens.

La militante suédoise Greta Thunberg prend la parole lors d'une grève pour le climat devant la Maison-Blanche, à Washington, le 13 septembre 2019.

Photo : Getty Images / Stringer/Sarah Silbiger

Au total, plus de 173 000 étudiants seront en grève demain au Québec.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Québec

Changements climatiques