•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des femmes dénoncent les propos sexistes d'une page Facebook liée à l'UQTR

Des étudiants anonymes marchent dans les corridors de l'UQTR.

Des propos dégradants sur les réseaux sociaux sont dénoncés par des étudiantes de l'UQTR.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des femmes, dont une étudiante de l'Université du Québec à Trois-Rivières, dénoncent des propos sexistes véhiculés sur les réseaux sociaux, entre autres sur la page Facebook Spotted l’UQTR. Elles estiment que certains commentaires dépeignent leurs consœurs comme des femmes aux mœurs légères.

C'est à la suite du dévoilement de la nouvelle politique de lutte contre la violence à caractère sexuel que Rosalie Riopel et Elizabeth Leblanc-Michaud ont décidé de parler de la situation qui rend mal à l’aise plusieurs de leurs collègues.

Un commentaire où l'on peut lire : Quand t'as payé deux drinks à une cocotte et qu'elle ne t'a toujours pas proposer de f...

Un exemple des commentaires qui peuvent se retrouver sur la page Facebook Spotted l'UQTR.

Photo :  Facebook (capture d'écran)

En fait, c'est souvent des blagues sur des filles d'admin [baccalauréat en administration des affaires]. Moi-même, je ne suis pas en administration et je trouve ça quand même aberrant, ce qui peut se dire sur ces filles-là, constate Elizabeth Leblanc-Michaud.

Une femme répond aux questions de la journaliste devant les cubes de l'UQTR.

Elizabeth Leblanc-Michaud est étudiante à l'UQTR.

Photo : Radio-Canada

Elle estime que plusieurs propos encouragent les jeunes à faire preuve de sexisme. Ça s'inscrit souvent dans la culture du viol, mais aussi le slut shaming qu'on parle souvent. Pourquoi une fille n’aurait pas droit à une sexualité autant qu'un gars? souligne-t-elle.

Une page Facebook où l'on voit une photo d'une fille qui se cache les seins avec ses mains.

Plusieurs images jugées disgracieuses ont été publiées dernièrement sur la page Facebook de Spotted l'UQTR.

Photo :  Facebook (capture d'écran)

L'Université du Québec à Trois-Rivières a dénoncé les propos tenus sur Spotted l'UQTR. Elle demande à ses étudiants d'éviter d'encourager les commentaires sexistes, racistes ou homophobes.

Les administrateurs de la page en question n’ont pas répondu à nos demandes d’entrevue.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...