•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens exaspérés par le bruit émis par l’usine Bitfarms de Sherbrooke

L'usine Bitfarms derrière une barrière.

Le bruit émis par les ventilateurs installés à la nouvelle usine Bitfarms de Sherbrooke dérangent le voisinage.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des résidents de la rue Raimbault aux abords de la rivière Magog se plaignent du bruit qu’émet la nouvelle usine Bitfarms à Sherbrooke.

Une vingtaine de résidents ont déjà signé une pétition demandant à l’entreprise d’agir pour réduire la pollution sonore.

Annette Raby-Larouche et Gaétan Larouche ne reconnaissent plus le quartier où ils habitent depuis 30 ans.

C’est toujours le même bruit, 24 heures sur 24. C’est pas facile de dormir avec ça.

Gaétan Larouche

Tranquillité perturbée

Il y a maintenant deux semaines que la quiétude à laquelle ces résidents étaient habitués a disparu. Ils déplorent notamment de devoir fermer les fenêtres pour éviter d’être perturbés par le bruit incessant des ventilateurs utilisés pour refroidir les ordinateurs.

C’est pas normal, déplore Robert Gosselin. Dans un coin sur le bord de la rivière, tu t’attends à avoir de la tranquillité et de la sérénité.

En désespoir de cause, les résidents ont fait part de la situation aux élus et ont porté plainte à la police. Un constat d’infraction a été émis pour contraindre l’entreprise à résoudre le problème.

Installation de mur antibruit

L’entreprise Bitfarms affirme être préoccupée par les problèmes de bruits soulevés par les résidents du quartier.

 Ce qu’on s’engage à faire, c’est de travailler pour trouver une solution très rapide.

Bahador Zabihiyan, directeur des relations publiques chez Bitfarms

L’entreprise va construire un mur antibruit de cinq à six mètres de hauteur à l’intérieur de ses installations.

Un tel mur a été installé à l’usine Bitfarms de Farnham, à la satisfaction des résidents de cette municipalité, confirme le maire Patrick Melchior.

Comme la mise en place de ce dispositif à Sherbrooke pourrait prendre quelques semaines, Bitfarms mettra des conteneurs devant son usine pour couper le son de façon provisoire.

Avec les informations de Guylaine Charette

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Estrie

Cryptomonnaies