•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Sahara serait né il y a au moins 4,6 millions d’années

L'Afrique vue de l'espace.

Le Sahara est le plus grand désert subtropical du monde.

Photo : iStock / MarcelC

Radio-Canada

Des analyses minéralogiques et géochimiques des terres anciennes (paléosols) des îles Canaries, qui contiennent beaucoup de poussière transportée par le vent en provenance du désert du Sahara en Afrique, montrent que le plus grand désert subtropical de la planète date d’au moins 4,6 millions d'années et serait né au Pliocène.

Ces résultats obtenus par le géomorphologiste Daniel Muhs et ses collègues de l'institut d'études géologiques des États-Unis (Nouvelle fenêtre) confirment ce que des analyses des grands fonds marins avaient révélé.

Le moment de l’apparition du Sahara fait l’objet d’un débat chez les géologues, les estimations de son âge variant du Miocène (il y a de 5 à 23 millions d’années) à l'Holocène (dans les 10 000 dernières années).

Par exemple, des travaux d’équipes européennes et chinoises publiés en 2014 dans le magazine Nature (Nouvelle fenêtre) (en anglais) montraient que l’aridification de la zone saharienne avait commencé il y a 7 millions d’années.

Dans les présents travaux, les chercheurs ont analysé les sols anciens des îles espagnoles de Fuerteventura et de Grande Canarie, situées dans l'océan Atlantique, au large des côtes africaines.

Les paléosols contiennent du quartz et du mica, des minéraux abondants dans la poussière africaine, mais rares dans les roches basaltiques qui dominent la géologie des îles Canaries.

Les analyses montrent que les paléosols de ces îles ont des compositions intermédiaires entre celles des roches locales et celles de la poussière d'origine africaine.

Les données recueillies dans cette recherche montrent l'accumulation de poussière africaine qu'il y a eu entre 4,8 et 2,8 millions d'années, entre 3 et 2,9 millions d'années et environ 400 000 années en arrière.

La plus ancienne poussière trouvée date d’environ 4,6 millions d'années. Les chercheurs concluent donc que le désert du Sahara était une source de poussière, au moins de façon intermittente, pendant une grande partie du Pliocène et jusqu’au Pléistocène (de 2,58 millions d'années à il y a 11 700 ans).

Cela ne veut pas dire que ce désert n'est pas apparu avant, mais aucun paléosol n’a été trouvé pour le prouver.

D’une jungle à une autre

Des peintures rupestres primitives et des fossiles exhumés dans la région saharienne ont permis d’établir qu’elle était autrefois une oasis verdoyante, où vivaient des peuplades humaines et une diversité de plantes et d'animaux.

Des analyses de carottes sédimentaires laissent à penser que le climat du Sahara oscille entre un climat aride et un climat humide tous les 100 000 ans, un phénomène associé essentiellement à l’alternance des périodes glaciaires et interglaciaires.

D’autres recherches montrent plutôt que la région oscille entre des conditions de végétation luxuriante et désertique plus rapidement, c’est-à-dire tous les 20 000 ans, en phase avec la précession des équinoxes, ce lent changement de direction de l'axe de rotation de la Terre qui influence sur des milliers d’années les moussons et les pluies qui lui sont associées.

Repères

  • Un désert est un environnement extrême où les précipitations sont rares et peu abondantes.
  • L’Antarctique (14 millions de km2) est le désert le plus important, suivi de l’Arctique (13,7 millions de km2).
  • Le Sahara (9 millions de km2) arrive en troisième place, suivi du désert d’Arabie (2,3 millions de km2).

Géologie

Science