•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Blackface : Justin Trudeau et Jagmeet Singh ont eu un entretien téléphonique

Des participants à une fête costumée.

Justin Trudeau s'est maquillé le visage dans le cadre d'une soirée costumée à thématique « Mille et une nuits », en 2001, dans une école de Vancouver où il enseignait.

Photo : TIME Magazine

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le chef du Parti libéral du Canada a appelé son adversaire du Nouveau Parti démocratique pour s’expliquer au sujet de la controverse suscitée par la publication, la semaine dernière, de photos montrant Justin Trudeau le visage et les mains maquillés en noir.

La conversation, qui n’a duré que quelques minutes, a eu lieu pendant que Jagmeet Singh était en déplacement dans son autocar de campagne.

Le NPD a indiqué qu’il s’agissait d’une conversation privée et qu’aucun autre détail ne serait divulgué sur son contenu. Les journalistes qui couvrent la campagne néo-démocrate ont été informés après coup que l’entretien avait eu lieu.

En mêlée de presse lors d'un événement de campagne en Colombie-Britannique, Jagmeet Singh a confirmé avoir parlé avec Justin Trudeau. Il n'a toutefois pas voulu préciser si le chef libéral lui avait présenté ses excuses.

Oui. On a eu une conversation, et je veux garder cette conversion privée parce que je ne veux pas être un élément d’un exercice d'exonération pour le premier ministre.

Une citation de :Jagmeet Singh

Jagmeet Singh avait déjà indiqué qu’il voulait que ses échanges avec Justin Trudeau restent privés. Il avait affirmé qu’il ne voulait pas « être instrumentalisé pour exonérer M. Trudeau » ou participer à « un exercice de relations publiques ».

Devant ses partisans, le chef néo-démocrate a ajouté qu'il importait peu que le chef libéral l'ait approché ou non. Je ne suis pas un intermédiaire pour le peuple canadien. Les Canadiens ont été blessés. C'est eux qui ont besoin de savoir qu'il comprend, a-t-il insisté.

Jagmeet Singh, debout dans son autocar de campagne, discute avec un membre de son équipe.

L'entretien téléphonique entre Jagmeet Singh et Justin Trudeau a duré quelques minutes.

Photo : Radio-Canada / Jérôme Labbé

Le blackface est une pratique raciste datant de la ségrégation, lorsque des comédiens blancs se maquillaient en noir pour se moquer des Afro-Américains.

La première photo publiée par le magazine Time, mercredi dernier, montrait M. Trudeau maquillé et portant une tunique et un turban inspirés du film Aladdin, lors d'une fête costumée en 2001. Une autre photo, celle-là prise lors d'un spectacle à l'école secondaire, et une vidéo, où M. Trudeau arborait encore un maquillage noir, ont aussi été publiées par la suite.

Entraîné dans la controverse

Jagmeet Singh, premier chef de parti fédéral issu d'une minorité visible, a exprimé son indignation face à ces images et s'est surtout dit touché par les réactions qu'elles avaient pu susciter chez des personnes ayant vécu, comme lui, racisme et discrimination.

Questionné à savoir s'il avait été entraîné malgré lui dans la controverse du chef libéral, il a répondu par l'affirmative.

Je l’ai été. Comme seul chef de parti racisé, beaucoup de gens attendaient ma réponse. Ayant l’impression de représenter plusieurs personnes, je devais répondre adéquatement, a indiqué Jagmeet Singh.

Ils ont besoin de quelqu’un prêt à se battre pour eux, et j’espère pouvoir le faire, a-t-il enchaîné.

Les images ont suscité un vaste éventail de réactions au Canada, certains y voyant une erreur de jeunesse, d'autres un affront à certaines communautés culturelles. D'autres encore, comme l'écrivain Dany Laferrière, ont estimé qu'il ne s'agissait pas vraiment d'un blackface au sens historique du terme.

L'équipe libérale a aussi confirmé que la conversation entre Justin Trudeau et le chef néo-démocrate avait eu lieu, sans en préciser la teneur.

Jagmeet Singh n'a pas voulu dire s’il était prêt malgré tout à travailler avec Justin Trudeau s’il était réélu minoritaire. Il a par contre laissé entendre qu’il serait prêt à collaborer avec le Parti libéral si le NPD devait former un gouvernement minoritaire.

Les deux caravanes électorales se trouvaient dans le Grand Vancouver mardi. Jagmeet Singh se rendait à Burnaby en soirée, tandis que Justin Trudeau avait un événement prévu à Surrey.

Notre dossier Élections Canada 2019

Avec les informations de Jérôme Labbé

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !