•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un médecin de famille pour tous, la tentative ratée de la C.-B.

Les bras d'un médecin et de sa patiente discutant, assis à un bureau.

La Dre Rita McCracken formule quelques raisons pour lesquelles l'objectif des libéraux de la province de fournir un médecin de famille pour tous, formulé il y a près de 10 ans, ne fonctionne toujours pas.

Photo : iStock

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Lors du dévoilement d’une série d’engagements, lundi, à Hamilton, Justin Trudeau a réitéré son objectif de voir chaque Canadien avoir accès à un médecin de famille, une promesse que les libéraux de la Colombie-Britannique avaient déjà formulée en 2010, sans succès.

Bien que les libéraux de la province aient promis que tous ceux qui le souhaitent auraient un médecin de famille avant 2015 grâce au programme GP for Me (Un médecin de famille pour moi), des centaines de milliers de personnes n’en ont toujours pas.

Selon le gouvernement de la Colombie-Britannique, environ 780 000 personnes n'ont pas de médecin de soins primaires ni d'infirmière praticienne.

Comme plusieurs autres professionnels de la santé, la médecin de famille Rita McCracken se demande comment un problème aussi compliqué pourrait être résolu à l'échelle du pays s'il a déjà échoué à l'échelle provinciale.

Des solutions inefficaces

Après 15 ans à tenter de trouver des solutions, Rita McCracken déplore que la province n’ait toujours pas « réellement avancé sur ce point », notamment parce que les listes de patients des médecins de famille étaient remplies avant que des incitatifs ne leur soient offerts pour accepter plus de patients.

Selon elle, la nouvelle génération de médecins a besoin que le gouvernement révise la structure du système de santé en favorisant un modèle de salaire, plutôt qu’un modèle de « paiement à l’acte ».

Les nouveaux diplômés choisissent des modes de travail qui leur permettent d'être humains et parents, et non plus seulement des médecins de famille.

Une citation de :Dre Rita McCracken

Avec les informations de Lawrence Tritschler

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !