•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Geneviève Lalonde veut profiter à fond de son expérience aux mondiaux d'athlétisme

Geneviève Lalonde avec le drapeau du Canada et une peluche de la mascotte des Jeux panaméricains après sa victoire.

Geneviève Lalonde a remporté l'or au 3000 m steeple des Jeux panaméricains à Lima, au Pérou, le 10 août 2019.

Photo : Getty Images / Buda Mendes

François Le Blanc

Geneviève Lalonde se sent d'attaque en prévision des Championnats du monde d'athlétisme, qui commencent vendredi à Doha, au Qatar. L'Acadienne de Moncton participera aux vagues de qualifications du 3000 m steeple dès la première journée de l'événement.

C'est la fin de la saison, je veux toujours courir le plus rapidement possible, rappelle-t-elle. Je voudrais battre le record canadien. C'est aussi une préparation pour l'année prochaine, les Olympiques.

C'est une Geneviève Lalonde déterminée qui nous parle à partir de Barcelone, en Espagne, où s'est conclu, lundi, le camp d'entraînement d'Athlétisme Canada.

Geneviève Lalonde durant l'épreuve.

Geneviève Lalonde en finale du 3000 m steeple aux Jeux panaméricains, à Lima le 10 août 2019.

Photo : Reuters / Ivan Alvarado

Les derniers mois ont été fort occupés pour la coureuse de fond. Elle a défendu avec succès sontitre national du 3000 m steeple aux Championnats canadiens. Puis, Lalonde a remporté la médaille d'or aux Jeux panaméricains, à Lima. Elle a d'ailleurs établi un record des Jeux.

À Lima, prendre l'or, c'était vraiment une très belle course, mentionne Geneviève Lalonde.Si je suis dans la même forme, pour les Championnats du monde, j'ai hâte de voir comment ça va se passer avec cette énergie-là.

Geneviève Lalonde cours le 3000 m steeple.

Geneviève Lalonde

Photo : La Presse canadienne / Fred Chartrand

Elle a aussi décroché l'or au Meeting International de la province de Liège en Belgique. Les plus grands défis sont survenus lors des courses de la Diamond League où la compétition était forte et la fatigue plus présente. 

Cette saison a été remplie de très bonnes choses, mais aussi plein de défaites. À ce moment, j'ai appris beaucoup. Ça m'a donné la vision de ce qui m'attend cette semaine. C'est bien que j'ai pu vivre toutes sortes d'expérience.

Geneviève Lalonde

Au camp d'entraînement à Barcelone, la détentrice du record canadien au 3000 m steeple s'est recentrée sur ses forces. Elle vise une place parmi les 10 meilleures à Doha et veut également battre sa propre marque. Lors des derniers mondiaux à Londres en 2017, elle a passé le fil d'arrivée en 13e place.

L'entraînement va bien, c'était bien de faire un retour à la base. La fin de ma saison, au mois d'août, c'était un peu partout, dans toutes les directions. Donc, je voyageais beaucoup, puis j'avais les jambes vraiment fatiguées.

Geneviève Lalonde

 Pour Geneviève Lalonde, toutes ces expériences s'inscrivent dans un processus qui l'amènera vers les Jeux olympiques de Tokyo.

Un projet important

Après le Qatar, Geneviève Lalonde prendra un peu de repos et participera à quelques courses de cross-country.

Geneviève Lalonde traverse le fil d'arrivée.

Geneviève Lalonde lors de son arrivée après 10 km de course de cross-country.

Photo : Athlétisme Canada / Twitter

La coureuse reviendra au Nouveau-Brunswick en novembre. Elle organise, avec d'autres athlètes de haut niveau de la province, le deuxième Sommet de la course féminine à Saint-Jean. C'est un projet qui lui est cher, la promotion du sport chez les femmes. Le thème cette année : intégrer la course dans sa vie.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Athlétisme