•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La culture d’algues s’industrialise sur la côte ouest de l’île de Vancouver

Culture de l’algue Saccharina latissima, dans la baie de Fundy, au Nouveau-Brunswick.

La laminaire sucrée est déjà exploitée au Nouveau-Brunswick et au Québec.

Photo : Gracieuseté Thierry Chopin

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Des Premières Nations de l’île de Vancouver s’associent à l’entreprise britanno-colombienne Cascadia Seaweed pour exploiter deux fermes d’algues au nord de Bamfield et une usine de transformation d’algues à Port Alberni.

Les fermes d’algues, d’une superficie de 1 hectare chacune, seront installées près des îles Tzartus et Seddall, dans une zone qui est actuellement exploitée par les Premières Nations d'Uchucklesaht et de Huu-ay-ath pour l'élevage de mollusques.

La production d’algues, estimée à 90 tonnes la première année, sera acheminée par bateau jusqu’à Port Alberni pour y être tantôt séchée, tantôt congelée, dans une nouvelle usine gérée par Cascadia Seaweed, une entreprise de Sidney spécialisée dans la culture et la transformation d’algues pour le marché mondial.

L'entreprise Nuu-chah-nulth Seafood, fruit du partenariat de six Premières Nations de l'île de Vancouver, supervisera les nouvelles fermes.

Les algues restent une ressource inexploitée, estime son président, Larry Johnson. La côte britanno-colombienne en général est sous-utilisée.

Le président-directeur général de Cascadia Seaweed, Mike Williamson, revient justement d’un congrès sur les substituts de viande à San Francisco, où il a pu se rendre compte du potentiel de ce nouveau marché.

Les fabricants comme Beyond Meat cherchent de nouveaux ingrédients pour leurs aliments à base de protéines végétales, constate-t-il. Nous pensons que les algues peuvent jouer un rôle.

Dans un premier temps, Nuu-chah-nulth Seafood fera pousser de la laminaire sucrée, une algue qui entre dans la fabrication de pâtes, de croustilles et de smoothies, mais aussi de produits de beauté, de nourriture pour animaux et d’engrais.

Première récolte au printemps

Sous réserve d’obtenir les permis provinciaux nécessaires, les fermes, constituées de filets de cordes ancrés à 3 mètres sous la surface, seront installées à la fin du mois d'octobre. La plantation est prévue pour décembre, avec une première récolte en mai.

L’usine, elle, doit occuper une partie des anciens locaux de l'entreprise Port Fish, à Port Alberni. La Municipalité y voit une occasion inespérée sur le plan économique .

C’est un projet enthousiasmant qui fait de nous un nouveau maillon de la chaîne alimentaire, affirme le directeur du développement économique, Pat Deakin. C’est un point central pour faire des expérimentations dans une industrie qui grandit rapidement.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !