•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Winnipeg-Centre, une circonscription très disputée

La candidate du Nouveau Parti démocratique, Leah Gazan et le candidat du Parti libéral, Robert-Falcon Ouellette s'affrontent pour remporter la circonscription de Winnipeg-Centre pour les élections fédérales.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La circonscription de Winnipeg-Centre est au coeur d’une bataille électorale intense. Située au centre-ville de Winnipeg, elle est représentée depuis 2015 par le libéral Robert-Falcon Ouellette, mais, cette année, une adversaire de taille, Leah Gazan, pourrait permettre au Nouveau Parti démocratique de reprendre ce qui était un de ses fiefs.

En 2011, la circonscription de Winnipeg-Centre occupait la première place dans la liste des circonscriptions les plus pauvres du pays. Deux élections fédérales plus tard, et à la veille d’une troisième, elle est descendue à la troisième place.

Après avoir été un bastion du Nouveau Parti démocratique durant le mandat de Pat Martin, entre 1997 et 2015, elle est devenue une circonscription libérale avec la victoire de Robert-Falcon Ouellette. Les libéraux aimeraient bien réitérer leur succès de 2015, mais ils devront composer avec la présence d’une candidate tout aussi médiatisée que le leur : Leah Gazan.

Du côté libéral, Robert-Falcon Ouellette affiche un CV impressionnant. Celui qui avait obtenu 55 % des votes en 2015 détient un doctorat de l’Université Laval, à Québec, et compte une vingtaine d’années dans les Forces armées canadiennes. C’est également un candidat autochtone qui a notamment travaillé à l’Université du Manitoba sur les questions autochtones.

Le candidat du Parti Libéral du Canada, Robert-Falcon Ouellette en pleine discussion avec un militant.

Le candidat du Parti libéral du Canada, Robert-Falcon Ouellette, entend bien capitaliser sur son bilan depuis son élection en 2015.

Photo : Radio-Canada

En 2011, le candidat du NPD, Pat Martin, avait obtenu 54 % du vote. Donc, il y a eu un revirement presque total dans cette circonscription [en 2015] , observe le politologue Raymond Hébert.

Notre dossier Élections Canada 2019

Face à Robert-Falcon Ouellette se tient une autre figure connue en la personne de Leah Gazan. Activiste depuis plus de 30 ans, notamment sur les questions de pauvreté et les questions autochtones, elle a présidé pendant quatre ans le Social Planning Council of Winnipeg, un organisme qui milite pour la justice sociale. C’est également une Autochtone et la compagne du député sortant du NPD pour la circonscription Abitibi—Baie-James—Nunavik—Eeyou au fédéral, Romeo Saganash.

Je pense que la lutte sera serrée. Il s’agit d’une circonscription très diversifiée. Il y a 86 000 habitants, dont seulement 15 000 s’identifient comme Autochtones. Il existe toutes sortes d’autres groupes, alors je ne suis pas sûr que le fait d’être Autochtone en soi donne l’avantage à l’un ou l’autre des candidats, indique Raymond Hébert.

Photo de Leah Gazan, la candidate du NPD.

Leah Gazan, la candidate du NPD, a la lourde tâche de ramener la circonscription dans le giron du parti à qui elle a appartenu entre 1997 et 2015.

Photo : Radio-Canada

Pour Leah Gazan, la candidate du NPD, le fait qu’elle et son adversaire direct soient tous deux Autochtones n’entre pas en ligne de compte.

Mr Falcon Ouellette et moi avons des opinions différentes sur beaucoup de sujets, notamment les pipelines, a-t-elle déclaré.

Le candidat libéral, lui, mise sur son bilan depuis 2015.

Les paroles, ça ne coûte pas cher. Ma tâche c'était vraiment d'accomplir quelque chose et c'est ce que j'ai démontré depuis quatre ans, a-t-il indiqué.

Le Parti conservateur du Canada présente de son côté le candidat Ryan Dyck, le Parti vert du Canada présente Andrea Shalay, et le Parti populaire du Canada est représenté par Yogi Henderson.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Politique provinciale