•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ottawa et Gatineau demandent au fédéral d’investir dans les projets de train léger

Maxime Pedneaud-Jobin et Jim Watson sont en conversation devant le pont Prince-de-Galles.

Les maires de Gatineau et d'Ottawa présentent leurs demandes aux partis fédéraux dans le cadre de la campagne.

Photo : Radio-Canada / Nathalie Tremblay

Radio-Canada

Les maires d’Ottawa et de Gatineau ont demandé mardi davantage de financement de la part du prochain gouvernement fédéral dans le transport collectif et actif. Les deux villes misent sur le train léger et prévoient arrimer leurs réseaux.

Jim Watson et Maxime Pedneaud-Jobin rejettent cependant l’idée d’utiliser le pont Prince-de-Galles – propriété de la Ville d’Ottawa et dont l’accès est condamné – comme lien pour le train léger. Une étude présentée par la Société de transport de l'Outaouais (STO) était arrivée à cette même conclusion, identifiant plutôt le pont du Portage comme le lien le plus prometteur.

Notre personnel a fait une étude qui dit que ce n’est pas un bon choix, parce que c’est trop occupé à la station Bayview, ajoute la maire Watson.

Avec la grande population de gens qui travaillent à Gatineau et vice versa, la capacité serait un problème pour ce pont [Prince-de-Galles].

Jim Watson, maire d’Ottawa

Les maires souhaitent en fait que le fédéral finance les travaux de réfection du pont Prince-de-Galles pour le rendre accessible aux piétons et aux cyclistes. La candidate libérale dans Ottawa-Centre, Catherine McKenna, a d’ailleurs récemment pris cet engagement.

De plus, messieurs Watson et Pedneaud-Jobin estiment que le fédéral doit maintenir son financement pour l’étape 2 du train léger à Ottawa et contribuer à l’étape 3. Le projet de train léger dans l’ouest de Gatineau nécessite également une aide financière du prochain gouvernement fédéral.

Si on veut s'attaquer à la congestion, c'est le transport en commun qui fonctionne, a souligné M. Pedneaud-Jobin.

Enfin, les maires d’Ottawa et de Gatineau demandent la création d’un fonds permanent destiné au transport collectif – à l’instar de la Fédération canadienne des municipalités (FCM).

Un questionnaire dont les réponses seront en ligne

Par ailleurs, les maires Watson et Pedneaud-Jobin demandent aux candidats des partis politiques fédéraux de se positionner envers les priorités régionales. Ils ont envoyé à ces derniers une lettre de la part de chacune des villes ainsi qu’un questionnaire commun.

Les réponses seront publiées sur les sites Internet des deux élus durant la semaine du 7 octobre. Les électeurs pourront ainsi prendre connaissance des différents engagements avant le scrutin du 21 octobre.

Notre dossier Élections Canada 2019

Changements climatiques, logement et infrastructures

  • Les deux magistrats veulent une aide fédérale accrue et plus de flexibilité pour que les villes puissent mieux s’adapter aux changements climatiques.
  • Les maires souhaitent que le Fonds de la taxe sur l’essence – qui a été doublé dans le dernier budget Morneau – le soit de façon permanente.
  • Gatineau et Ottawa faisant face à une pénurie de logements, les maires demandent à recevoir le financement annoncé dans le cadre de la Stratégie nationale sur le logement du Canada.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale