•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Éclosion et rayonnement des fromages fins québécois

    Les années 70 ont vu naître une industrie des fromages fins au Québec.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Il y a 10 ans, le fromage Le Cendrillon était couronné meilleur fromage au monde au World Cheese Awards. Nos archives témoignent de l’émergence d’une industrie des fromages fins au Québec qui a mené à cette reconnaissance inédite pour un fromage d’ici.

    Ils étaient 2400 fromages, venus de 24 pays, et c’est le fromage québécois Le Cendrillon – quel beau nom – qui a remporté la palme d’or au World Cheese Awards.

    L'animatrice Anne-Marie Dussault

    C’est ainsi que l’animatrice Anne-Marie Dussault annonce au Téléjournal du 5 octobre 2009 que le meilleur fromage au monde est québécois.

    Pour la première fois, un fromage fabriqué en Amérique du Nord devient champion toutes catégories au prestigieux World Cheese Awards.

    De l’Espagne, le représentant de La Maison Alexis de Portneuf décrit les qualités du Cendrillon, un fromage à pâte molle cendré en forme de lingot.

    « On imagine que ça va peut-être donner un petit coup de pouce à l'industrie du fromage au Québec d'avoir cette bonne réputation », conclut l’animatrice Anne-Marie Dussault.

    Avant la reconnaissance, l'émergence

    Le fromage Le Cendrillon a été créé à La Maison Alexis de Portneuf, dans la région de Québec.

    Une fromagerie fondée dans le village de Saint-Raymond par la famille Cayer dont le savoir-faire a été transmis de génération en génération.

    Les travaux et les jours, 20 février 1972

    Le 20 février 1972, l’émission agricole Les travaux et les jours s’intéressait à la transformation de la ferme familiale en laiterie-fromagerie innovante.

    Dans ce reportage, le producteur laitier Henri Cayer explique qu’il souhaite diversifier le nombre de produits laitiers fabriqués dans la province et mieux gérer les surplus de lait.

    Un voyage en France lui a inspiré la mise en place d’installations à la fine pointe de l’industrie afin de fabriquer de nouveaux produits, tels que des fromages fins et de la crème chantilly congelée.

    Je me suis dit : Si on est capable de les importer, on est sûrement capable de les fabriquer aussi.

    Le producteur laitier Henri Cayer

    Au cours de sa visite de la laiterie-fromagerie ultramoderne, le journaliste Jean-Guy Roy rencontre également le maître fromager Roger Capdepon.

    Grâce à une entente avec les Fromageries d’Oc, le maître fromager originaire de Montpellier s’est installé au Québec afin de concevoir de nouveaux fromages pour l’entreprise familiale.

    Il explique au journaliste les procédés auxquels il est arrivé afin de créer un fromage frais poivré, un fromage aux fines herbes et un fromage diète.

    Commercialisés depuis quelques mois à peine, les fromages fins de St-Raymond-de-Portneuf remportent déjà un grand succès dans la région.

    C’est le début d’une transition fructueuse pour la Laiterie Chez-Nous qui deviendra cinq ans plus tard la Fromagerie Cayer, puis La Maison Alexis de Portneuf, pour être rachetée par le Groupe Saputo en 2000.

    Consommateurs plus, 23 février 1979

    La ferme laitière des Cayer n’est pas la seule à se tourner vers la fabrication de fromages fins au courant des années 70.

    Comme l’explique ce reportage à l’émission Consommateurs plus du 23 février 1979, c’est le surplus annuel croissant de la production laitière qui a donné naissance à cette industrie.

    Malgré les préjugés, les fromages fins de chez nous ont pris une place importante et l'on en fabrique plus de cinquante.

    Le journaliste Jean Giroux

    Le journaliste Jean Giroux décrit une industrie des fromages en pleine transformation qui répond à une évolution du goût des consommateurs québécois.

    En 1979, on compte une douzaine de fabricants de fromages fins au Québec, approvisionnés par des coopératives agricoles et encadrés par les normes sévères du gouvernement.

    Les fromages de lait de chèvre sont les derniers à recevoir une reconnaissance de la Régie des marchés agricoles.

    L’industrie, dont le chiffre d’affaires a quadruplé en cinq ans, est définitivement lancée aux yeux du ministère de l’Agriculture.

    « C’est l’avenir de l’industrie laitière », soutiennent les intervenants interviewés dans ce reportage.

    De nos jours, on produit au Canada plus de 1000 variétés de fromages, dont près de la moitié proviennent du Québec.

    Encore plus de nos archives

    Commentaires fermés

    L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.

    Archives

    Alimentation