•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La révolution solaire d’un village albertain

Des panneaux solaires sont installés sur le toit de l'hôtel de ville de Raymond.

Des panneaux solaires sur le toit d'un bâtiment de Raymond.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Rousseau

Stéphanie Rousseau

Le village de Raymond, dans le sud de l’Alberta, est la première municipalité au Canada à alimenter tous ses bâtiments uniquement à l’énergie solaire.

Lorsqu'on se promène dans Raymond, ils passent presque inaperçus.

Pourtant, les quelque 2800 panneaux photovoltaïques posés sur les toits de la municipalité alimentent en électricité toutes les installations municipales : les lampadaires, l’aréna, la piscine, l’hôtel de ville, le golf, les projecteurs du terrain de football, la caserne des pompiers et l’usine de traitement des eaux.

Des panneaux solaires sont installés sur le toit du pavillon du golf municipal de Raymond. À l'avant-plan, il y a des jets d'eau et des voiturettes de golf.

Des panneaux solaires alimentent l'électricité nécessaire pour faire fonctionner le golf municipal de Raymond.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Rousseau

Absolument tout ce qui nécessite de l’électricité est alimenté par l’énergie solaire, explique Greg Robinson, le responsable du développement économique de la Municipalité de Raymond.

Cela n’a jamais été notre but d’être la première municipalité au Canada à fonctionner uniquement [à l'énergie] solaire. Nous avons seulement eu une occasion, et le financement était là. Nous avons donc décidé de nous lancer, surtout pour les habitants, ajoute Greg Robinson.

Un choix économique

Kurtis Pratt, le chef des opérations de la Municipalité de Raymond, l’admet sans détour : si le passage à l'énergie solaire a des avantages environnementaux évidents, c’est avant tout l’aspect financier de la proposition qui l’a séduit.

Kurtis Pratt se tient debout devant des panneaux solaires.

Kurtis Pratt, le chef des opérations de la Municipalité de Raymond.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Rousseau

« Tous les sous comptent pour nous. Si cela avait été une superdécision pour l’environnement, mais avec des coûts prohibitifs, nous ne l’aurions jamais fait », reconnaît-il.

« L’environnement n’était vraiment pas notre motivation principale. C’est parce que c’était rentable que nous sommes allés de l’avant », dit Kurtis Pratt.

Pendant 15 ans, Raymond va louer ses panneaux solaires à l’entreprise énergétique Enmax pour 150 000 $ par année, soit le montant qu’elle débourse actuellement pour son électricité.

Dans 15 ans, nous allons économiser 150 000 $ par année en ne payant pas l’électricité. C’est énorme pour nous, comme petite municipalité.

Greg Robinson, responsable du développement économique à la Ville de Raymond

Le solaire comme seule source d'énergie pour un village albertain

Une fois qu'elle aura terminé de payer, la Ville deviendra propriétaire des panneaux, et son électricité deviendra gratuite.

Nous allons pouvoir offrir de meilleurs services aux habitants de Raymond.

Kurtis Pratt, chef des opérations à Raymond

Selon Kurtis Pratt, les panneaux solaires devraient durer au moins une quarantaine d’années avant d’être changés, ce qui assurera plusieurs années d'économies à la Municipalité.

Une image d'un abri à voiture à Raymond dont le toit est fait de panneaux solaires.

Un abri à voitures à Raymond dont le toit est fait de panneaux solaires permet d'alimenter les lumières de rues de la municipalité.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Rousseau

Raymond ne stocke pas d’électricité et reste connecté au réseau, ce qui assure une stabilité au service électrique.

Financement annulé

Au printemps, le gouvernement de Jason Kenney a annulé les subventions mises en place sous les néo-démocrates pour aider au développement de projets d'énergie solaire et éolienne en Alberta.

À Raymond, un peu moins du quart des 2 780 000 $ nécessaires au projet ont été tirés de ces subventions.

Sans ces 634 000 $, les autorités de Raymond doutent que le projet ait été réalisé aussi rapidement.

Raymond a reçu plusieurs récompenses pour son côté innovateur, prouvant qu’au pays de l’or noir, il est possible de rayonner différemment.

Des panneaux solaires sur le toit de l'aréna municipal de Raymond.

Des panneaux solaires sur le toit de l'aréna municipal.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Rousseau

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Alberta

Énergies renouvelables