•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Il y a 70 ans, la révolution communiste triomphe en Chine

    Défilé devant la Cité interdite de Pékin. Le portrait de Mao Tsé-Toung est accroché à la façade de l'entrée de la Cité interdite.

    Le 1er octobre 1949, les communistes s'emparaient du pouvoir en Chine.

    Photo : Radio-Canada

    Radio-Canada

    Le 1er octobre 1949, Mao Tsé-Toung, et ses partisans communistes s’emparent de la ville de Pékin et proclament la République populaire en Chine. Des journalistes de Radio-Canada analysent les raisons de cette victoire qui a changé le cours de l’histoire du 20e siècle.

    Quand la colère du peuple a atteint son paroxysme, rien n’a pu endiguer la révolution.

    George Hatem alias Ma Haide, médecin américain, 1964

    Un journaliste de la CBC/Radio-Canada en Chine communiste

    En 1964, le journaliste de la CBC Patrick Watson se rend en République populaire de Chine.

    Il y produit un remarquable documentaire qui raconte l’évolution de ce pays sous la gouverne du Parti communiste chinois et de Mao Tsé-Toung.

    700 millions de Chinois, 28 février 1965

    Le 28 février 1965, Radio-Canada présente le reportage de Patrick Watson qu’on intitule 700 millions d’hommes.

    Le texte et la traduction en français ont été confiés à l’auteur Marcel Dubé et à la journaliste Lizette Gervais. 

    Les images du reportage sont tout simplement superbes. Les Canadiens voient la Chine de l’intérieur comme rarement ils ont pu l'apercevoir au milieu des années 1960. 

    Une partie du documentaire de Patrick Watson explique pourquoi les communistes chinois ont triomphé le 1er octobre 1949.

    C’est probablement l’interview avec George Hatem qui résume le mieux ces raisons.

    George Hatem, généralement connu par les Chinois par son alias Ma Haide, est un médecin américain.

    Dans la première moitié des années 1930, il s’installe à Shanghai. Il y découvre une ville et, par extension, un pays rongés par la misère et l’injustice.

    George Hatem rappelle qu’avant 1949 les paysans devaient souvent vendre leurs enfants et leurs femmes aux propriétaires terriens pour qu’ils puissent survivre.

    Profondément choqué par ce qu’il voit, George Hatem adhère alors aux idéaux du Parti communiste chinois dirigé par Mao Tsé-Toung.

    En cela, il ne fait qu’imiter des millions de Chinois qui veulent abattre cette société féodale et profondément injuste qui affaiblit la Chine.

    George Hatem devient même un des médecins de Mao Tsé-Toung. Après 1949, il demeure en Chine et est chargé de plusieurs programmes de santé publique.

    Son activité médicale contribue à éradiquer la lèpre et plusieurs maladies vénériennes en Chine.

    Ces prouesses font de lui un des héros de la révolution chinoise.

    Une conquête meurtrière et laborieuse

    Caméra 58, 21 décembre 1958

    Le 21 décembre 1958, le journaliste Dostaler O’Leary participe à l’émission Caméra 58.

    Il annonce la démission surprise de Mao Tsé-Toung de la présidence de la République chinoise. Malgré l’abandon de ses fonctions, Mao Tsé-Toung restera le principal dirigeant de la République populaire de Chine jusqu’à sa mort, en 1976.

    Le journaliste propose un bref rappel des principales phases qui ont précédé le triomphe de la révolution chinoise.

    Voici les dates clefs que retient Dostaler O’Leary :

    • 1911 : Écroulement du régime impérial et proclamation de la première république par le docteur Sun Yat-Sen.
    • 1921 : Fondation du Parti communiste chinois par Mao Tsé-Toung et mise en place d’un Front national réclamant la fin du contrôle de la Chine par les étrangers. Ce front est formé par le Kuomintang — parti créé par le docteur Sun Yat-Sen et que dirige son successeur Tchan Kai-Check — et le Parti communiste chinois.
    • 1927 : Le Front national est rompu. Mao Tsé-Toung et ses partisans communistes doivent fuir en Chine méridionale. C’est le début de la guerre civile.
    • 1931 : Le Japon déclare la guerre à la Chine. Le Kuomintang et les communistes combattent les Japonais et imposent une trêve dans la guerre civile.
    • 1945-1949 : Après la fin de la guerre sino-japonaise, le Kuomintang et les communistes réactivent la guerre civile. Mao Tsé-Toung et ses partisans entreprennent ce qu’on appelle « la longue marche », une campagne de conquête militaire qui les mène à s’emparer de Pékin en octobre 1949.

    Dostaler O’Leary souligne par ailleurs que la révolution communiste chinoise est née d’une réaction nationaliste.

    Pour Mao Tsé-Toung, il fallait effacer l’humiliation que constituait la domination depuis le 19e siècle des puissances étrangères sur la Chine. 

    Le reportage montre aussi que Mao Tsé-Toung était un leader hors du commun.

    Les premières années de la révolution ont été placées sous le signe d’une alliance avec l’autre géant communiste, l’Union soviétique.

    On ne savait pas en 1958 que ce rapprochement ne durerait pas. On sent pourtant déjà des tensions entre Pékin et Moscou dans le reportage de Caméra 58.

    La démission du président Mao a amorcé un nouveau chapitre de la révolution chinoise qui surprendra plus d’un journaliste et d’un sinologue, même les plus avertis.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    International