•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Au secours des tortues blessées sur les routes

Une tortue dont une partie de la carapace est écrasée et fendue.

Le centre de soins des animaux sauvages à Cobequid a déjà reçu 11 tortues blessées cette année.

Photo : Centre de soins des animaux sauvages à Cobequid

Radio-Canada

Le centre de soins des animaux sauvages à Cobequid tente chaque année de sauver des tortues happées accidentellement par des véhicules.

Trois espèces de tortues en Nouvelle-Écosse sont menacées et il est interdit de s’en approcher, mais des automobilistes ont du mal à les éviter quand elles se trouvent sur la route.

Les bénévoles du centre de soins ont admis 11 tortues blessées cette année. Ce nombre équivaut à la moitié des cas qu'ils avaient vus auparavant depuis 2011.

Ce n'est pas signe qu'il y a plus d'accidents, selon la vétérinaire Jessica Rock, mais bien que les gens ont de plus en plus le bon réflexe d'amener l'animal blessé au centre de soins.

Cette année, la plupart des tortues blessées sont arrivées en mai et en juin, soit pendant leur saison de nidification.

Les tortues aiment pondre leurs oeufs au bord des routes, elles aiment les chaussées de gravier, mais comme elles se déplacent lentement, elles risquent d'être happées par des voitures, explique Jessica Rock.

Si une tortue est frappée, notez l'endroit exact de l'accident et amenez-nous-la, recommande la vétérinaire.

L'information est importante parce que le but est de relâcher les tortues le plus près possible de l’endroit où elles ont été trouvées.

Jessica Rock a plusieurs techniques pour soigner une carapace fendue. Elle opte parfois pour des pinces, parfois pour des pansements, et dans tous les cas il faut beaucoup de patience.

Jessica Rock en entrevue dans son bureau

Les tortues aiment pondre leurs oeufs dans le gravier au bord des routes, explique la vétérinaire Jessica Rock.

Photo : Radio-Canada

Certaines tortues blessées, quand elles arrivent au centre, sont entre la vie et la mort.

Cette année, sur les 11 tortues blessées apportées au centre, 6 ont dû être euthanasiées, parce qu'elles étaient en détresse et en souffrance.

Les tortues en Nouvelle-Écosse ont un statut d'animal protégé. Il est interdit de s’en approcher.

Les communautés qui abritent des populations de tortues peuvent demander au ministère des Transports d'installer des pancartes au bord de la route pour signaler leur présence.

Chaque tortue compte pour la survie de son espèce. Elles peuvent avoir une importante progéniture et vivre plusieurs décennies.

D’après un reportage de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Protection des espèces