•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une lettre de Fred Pellerin à ses compatriotes de Saint-Élie-de-Caxton

Fred Pellerin porte une chemise à carreaux.

Le conteur Fred Pellerin a envoyé une lettre à ses concitoyens de Saint-Élie-de-Caxton.

Photo : Radio-Canada

Marie-Pier Bouchard

« Je suis convaincu que notre village a besoin d’aide », écrit Fred Pellerin dans une lettre envoyée à ses concitoyens de Saint-Élie-de-Caxton et dont Radio-Canada a obtenu copie. Le conteur fait une mise au point sur la saga qui touche leur communauté depuis plusieurs mois.

Dès les premières lignes, Fred Pellerin demande aux lecteurs de ne pas la diffuser dans les médias et sur les réseaux sociaux.

Or, ses déboires avec la Municipalité ayant beaucoup retenu l’attention dans l’actualité au cours de la dernière année, la lettre circule et nous a été communiquée.

Je déplore le fait qu’aucune autorité responsable ne soit encore intervenue.

Extrait de la lettre de Fred Pellerin à des concitoyens

Dans cette lettre de deux pages, il parle aussi de fierté, de solidarité et de l’importance de s’impliquer. Il invite également les Caxtoniennes et Caxtoniens à ne pas oublier d’où ils viennent.

On ne devrait laisser rien ni personne démancher notre fierté. Nous en sommes responsables, écrit Fred Pellerin.

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton a annoncé récemment que Fred Pellerin ne serait plus la voix des balades en carrioles. Le conteur et son complice de toujours, Jeannot Bournival, n’ont pas renouvelé leur contrat avec la Municipalité de Saint-Élie-de-Caxton.

Au cours des derniers mois, Fred Pellerin et ses collaborateurs ont aussi abandonné l’idée de construire une salle de spectacle dans le village.

Le village de Saint-Élie-de-Caxton vu de haut, avec l'église au loin et de la forêt, l'automne.

La vie de la municipalité de Saint-Élie-de-Caxton a été marquée ces derniers mois par de nombreux conflits qui ont rebondi sur la place publique.

Photo : Radio-Canada / Marie-Pier Bouchard

Dans sa lettre, Fred Pellerin a aussi voulu rappeler qu’il n’est pas le seul à avoir des problèmes avec la Municipalité.

Dans la crise qui secoue notre monde, on aura vu ma face beaucoup trop souvent alors que le problème est vaste et complexe et qu’il touche un paquet de monde. Il est important de le savoir. Pour éviter de voir dans tout ça qu’un simple conflit personnel, écrit-il.

L’appareil municipal a notamment été marqué ces derniers mois par des démissions. Le maire a aussi fait l’objet de critiques de la part des citoyens pour sa gestion d’une tempête hivernale qui avait entraîné des pannes de courant.

Un geste apprécié

Les citoyens de Saint-Élie-de-Caxton rencontrés lors de notre passage lundi ont confirmé avoir reçu la lettre de Fred Pellerin dans leur courrier.

Tous ceux à qui nous avons parlé ont dit avoir apprécié ce geste. Les gens sont attristés de cette tension qui s’est installée au cours de la dernière année dans le village.

C’est plate pour le village pareil, ça va revenir comme il y a 20 ans, il n’y aura plus rien ici.

Un citoyen de Saint-Élie-de-Caxton

Je ne suis pas ben ben contente, c’est notre p’tit gars à nous autres, puis moi je trouve qu’ils lui ont manqué de respect, lance une femme à la sortie du dépanneur.

Je le trouve super gentil, c’est un bon gars, ajoute une autre.

Certaines personnes ont préféré ne pas commenter parce qu’elles souhaitent que cette tempête se calme et ne veulent pas l’alimenter.

Le maire de Saint-Élie-de-Caxton, Robert Gauthier, ne nous a pas rappelés et lorsque nous nous sommes présentés à son bureau mardi après-midi, il a refusé de nous rencontrer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Politique municipale