•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Davantage de jeunes mères en Abitibi-Témiscamingue

mains_bebe_maman

Une petite main de bébé tient le pouce de sa maman.

Photo : iStock

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'Abitibi-Témiscamingue est la troisième région de la province où les femmes entre 15 et 19 ans ont le plus d'enfants.

Dans la région, 12 à 13 femmes sur 1000 âgées entre 15 et 19 ans ont eu un enfant en 2018. C'est plus du double de la moyenne québécoise.

Il y a 10 ans par exemple, la fécondité des 15-19 ans était plus autour de 20 pour 1000 alors que c'est autour de 13 pour 1000 par exemple, quoique ça a fluctué au fil des années, explique la démographe de l'Institut de la Statistique du Québec, Chantal Girard.

Les jeunes femmes du Nord-du-Québec et de la Côte-Nord sont aussi plus nombreuses à avoir un enfant entre 15 et 19 ans.

Donner naissance à un bébé avant d'avoir terminé le secondaire n'est pas nécessairement évident. Elles peuvent être soutenues par différents programmes comme la Fondation Olo.

Quand on entre en contact avec les mamans, quand on a la chance de leur parler de leur expérience et tout, des fois elles vont nous décrire une grossesse pendant les études, une grossesse à un moment où elles avaient perdu un emploi, elles n'avaient pas beaucoup de sous, c'était le début de la vingtaine, ce sont des situations qu'on entend souvent, indique Émilie Russo, directrice, développement et communication. La Fondation Olo a pour mission d'aider les familles en précarité économique à adopter de saines habitudes alimentaires.

Les mères ont accès à des nutritionnistes, des infirmières, des travailleuses sociales et des psychoéducatrices.

On dit que c'est la porte d'entrée parce que les mamans se présentent au CLSC pour obtenir le suivi nutritionnel Olo qui comprend les coupons échangeables contre des aliments, mais vont se trouver des fois à avoir accès à plusieurs services en périnatalité et en petite enfance, dépendamment de la situation de la famille, l'intervenante va poser un jugement clinique et va parfois référer la maman, explique-t-elle.

Selon les chiffres de l'Institut de la statistique du Québec, la fécondité est aussi parmi les plus élevées dans la province chez les femmes âgées de 20 à 24 ans.

Une tendance qui diminue tout de même depuis quelques années.

En Abitibi-Témiscamingue, il y a 80 femmes pour 1000 femmes de 20 à 24 l'an dernier qui ont donné naissance à un enfant alors qu'au Québec, c'est plus autour de 40 pour 1000. C'est effectivement plus élevé. C'est plus élevé aussi chez les 25-29 ans, détaille Chantal Girard.

La tendance diminue dans la région au-delà de 30 ans.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !