•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mars, vue d’un pôle à l’autre

Radio-Canada

L’Agence spatiale européenne a présenté une nouvelle image de la planète voisine de la Terre composée de photos prises en juin par sa sonde Mars Express.

Image de Mars.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La calotte polaire de Mars est entourée de nuages brillants, dont les vrilles serpentent vers les plaines de l’hémisphère Nord.

Photo : ESA/DLR/FU Berlin

Cette sonde est en orbite autour de la planète rouge depuis 2003. Elle a renvoyé des milliers d'images de Mars au cours des quinze dernières années, dont de nombreuses, comme celle-ci, prises par sa caméra stéréoscopique haute résolution.

Il est possible d’y apercevoir les deux pôles de la planète, et ses deux hémisphères foncièrement différents l'un de l'autre, et ce, à plusieurs égards.

Les terres de l’hémisphère Nord, dont le niveau est plusieurs kilomètres plus bas que celui des terres du Sud, sont constituées de régions dépourvues de relief significatif. Celles du Sud sont, à l'inverse, accidentées de milliers de cratères d'impacts.

Les régions situées au sud forment des canyons, des falaises, des escarpements, des vallées, et reliefs tabulaires plats (mésas).

De plus, l'écorce martienne est sensiblement plus fine dans l'hémisphère Nord que dans l'hémisphère Sud.

Cette grande différence entre les deux hémisphères martiens pourrait s’expliquer par la présence passée d’un océan dans l’hémisphère Nord.

Quant au pôle Nord, il est recouvert en permanence d'une calotte d'eau gelée et de dioxyde de carbone, qui s'épaissit pendant l'hiver et s'amincit pendant la saison estivale.

La calotte polaire est entourée de nuages brillants, dont les vrilles serpentent vers les plaines de l’hémisphère Nord.

Derniers tours de piste

Lancée en juin 2003, Mars Express devait explorer Mars pendant 23 mois. Sa mission a depuis été reconduite trois fois, et devrait se prolonger jusqu'à l’été 2020.

Principales réalisations :

  • Les données transmises par son spectromètre infrarouge Omega ont permis d'établir la présence de minéraux se formant uniquement après l'exposition prolongée de roches volcaniques à l'eau.
  • L’instrument radar Marsis a détecté un vaste océan d’eau liquide sous sa surface
  • La caméra stéréo haute résolution a cartographié la surface de la planète.

La prochaine mission européenne en direction de Mars, ExoMars 2020, devrait atteindre sa surface en 2021. La NASA compte aussi envoyer un autre robot sur Mars en février 2021.

Espace

Science