•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mobilité réduite : les salles de spectacles de Québec plus accessibles que jamais

Une place réservée à une personne à mobilité réduite dans une salle de spectacle

Photo : getty images/istockphoto / luoman

Alexandra Duval

Les personnes à mobilité réduite ont beaucoup plus de facilité à assister à un spectacle dans les différentes salles de Québec depuis une dizaine d'années.

La majorité des salles offrent le nombre minimum de places exigées par le Code de construction de la Régie du bâtiment de 2000. Les salles qui ont été construites avant et qui n'ont pas l'obligation de s'y soumettre se sont aussi adaptées.

Pour l'instant je trouve qu'à Québec on se débrouille très bien, s'exclame Simon April, conseiller au Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH), qui a lui-même vu 327 spectacles.

En général, il y a toujours des billets de disponibles. C'est facile de pouvoir se rendre au spectacle.

Simon April, conseiller au CAPVISH
Simon April, conseiller au Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH)

Simon April, conseiller au Comité d'action des personnes vivant des situations de handicap (CAPVISH), a vu 327 spectacles dans sa vie.

Photo : Radio-Canada

Dans la capitale, trois salles de spectacles offrent davantage de places que le nombre minimum exigé.

Le Palais Montcalm réserve douze places pour les fauteuils roulants. Avec sa capacité totale de 962 places, c'est 4 de plus que la norme. La salle Louis-Frechette du Grand Théâtre dispose aussi de 12 espaces pour les fauteuils roulants, soit exactement ce qui est demandé pour une salle de 1885 places.

Le nouveau Diamant offre huit places aux personnes à mobilité réduite avec la possibilité d'en ajouter au besoin. La configuration de la salle est de 400 ou 600 sièges au total.

Le Centre Vidéotron a quant à lui une configuration maximale de 18 500 places. Lors des plus grands spectacles qui nécessitent cette configuration, comme celui de Céline Dion, le nombre de places pour les personnes à mobilité réduite est de 108. C'est deux fois plus que l'exigence minimale du Code qui est de 53.

Sensibilité accrue

Avant c'est nous qui voulions voir les promoteurs, les directeurs pour s'assurer qu'il y avait une offre pour les personnes handicapées. Maintenant la situation s'est renversée, c'est eux qui viennent à nous pour avoir des conseils, se réjouit Simon April du CAPVISH qui soutient que les directeurs de salles sont de plus en plus sensibilisés.

C'est exactement ce qu'a fait Jean-Philippe Joubert, le directeur général du Théâtre jeunesse Les Gros Becs. Il a consulté le CAPVISH avant même de lancer la construction de sa future salle dans la Caserne Dalhousie.

Le directeur général du Théâtre jeunesse Les Gros Becs, Jean-Philippe Joubert, se tient debout avec la journaliste Alexandra Duval dans une immense salle vide destinée à devenir le nouveau théâtre Les Gros Becs.

Le directeur général du Théâtre jeunesse Les Gros Becs, Jean-Philippe Joubert, a pensé à l'aménagement des places réservées aux personnes à mobilité réduite avant de lancer les travaux de construction.

Photo : Radio-Canada

On est très préoccupé par l'accessibilité physique de notre futur théâtre et effectivement on a consulté le CAPVISH pour discuter avec eux d'un point de vue réel. Quand on regarde les plans, est-ce que ça fonctionne? Est-ce que c'est une bonne idée? Qu'est-ce qui manque?

La future salle de 335 places comptera 8 espaces pour les personnes à mobilité réduite, soit 3 de plus que ce qu'exige la Régie du bâtiment.

Moins de places, mais une volonté

Trois salles de Québec offrent moins d'espaces que prévu par le Code de construction. Ces salles, plus vieilles, n'ont toutefois pas l'obligation de se soumettre à ces normes.

C'est le cas du Capitole qui réserve 4 de ses 1106 places pour les personnes à mobilité réduite. La direction assure qu'elle peut ajouter des espaces additionnels selon la demande. Même son de cloche à la Salle Albert Rousseau qui a une capacité maximale de 1348 sièges. De 6 à 8 places sont réservées. C'est en deçà des exigences, mais des places peuvent aussi être ajoutées.

La salle Octave Crémazie du Grand Théâtre qui compte 510 places dispose de 4 espaces réservés aux personnes en fauteuil roulant. C'est un bâtiment qui a 50 ans d'âge donc on a eu à adapter certains accès, explique Jean-François Ermel directeur marketing et expérience client Grand Théâtre de Québec.

Si l'accessibilité aux spectacles à Québec s'est améliorée, il reste cependant du travail à faire lors des réservations. Pour réserver, c'est parfois un peu plus long. Il faut parler à quelqu'un de vive voix. Le nombre de places disponibles disparaît rapidement. L'exemple de Céline : si on n’a pas acheté les billets la première journée, ça se peut qu'il y en ait plus, ajoute Simon April.

Avec les informations d'Alexandra Duval

Québec

Infrastructures