•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'installation de la glissière de sécurité sur l'A-50 prévue au printemps 2020

La clôture en métal reliée par des câbles sépare des voies rapides.

Des glissières à câbles haute tension sont notamment installées sur des autoroutes en Suède (archives).

Photo : Wikipedia

Radio-Canada

L'installation d'une glissière à câbles haute tension pour séparer les chaussées de l’autoroute 50 sur le tronçon L'Ange-Gardien–Gatineau est prévue pour le printemps 2020, a annoncé, lundi, le ministre québécois des Transports.

La portion de L’Ange-Gardien–Gatineau de 7 kilomètres sera retirée de la directive des grands travaux, ce qui veut dire que nous allons commencer les grands travaux rapidement dès l’été prochain, a déclaré le ministre François Bonnardel.

Ces travaux devraient durer huit semaines. À la fin du mois de juillet, le ministre responsable de l'Outaouais, Mathieu Lacombe, avait confirmé l'installation de ces glissières, sans toutefois préciser le calendrier du gouvernement.

Après l'installation, le gouvernement caquiste procédera à l’élargissement complet de cette portion au printemps 2021.

Ce système de glissière — une solution qui n'existe nulle part ailleurs au Québec — fait partie d'un projet pilote, a précisé le ministre responsable de la région de l'Outaouais. On ne connaît pas encore le montant alloué à ces travaux.

Réaménagement de la portion L’Ange-Gardien–Gatineau de l’A-50

  • Automne 2019 : Appel d’offres
  • Printemps 2020 : Travaux d’installation de la glissière de sécurité
  • Printemps 2021 : Travaux d’élargissement à 4 voies

Par ailleurs, M. Bonnardel a assuré que la portion de 20 kilomètres entre Mirabel et Lachute est toujours une priorité pour son gouvernement.

On est encore à l’étude des plans et devis. […] Par la suite, on va s’assurer aussi de commencer toute la portion de 95 kilomètres de voie contiguë, a-t-il ajouté.

Rassurer la population

Cette annonce était très attendue des usagers de la route, l'autoroute 50 étant le théâtre de multiples collisions.

Seulement cet été, trois collisions frontales majeures, dont une mortelle, s'y sont produites en environ un mois. À la fin juillet, un de ces accidents avait fait cinq blessés, dont deux graves.

Pour sa part, le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin, croit que les actions du gouvernement caquiste vont rassurer la population.

C’est une action rapide. Il va y avoir une glissière de sécurité; le tronçon problématique de 7 kilomètres va être fait. Il y a une préparation pour celui de Mirabel à Lachute. C’est beaucoup d’actions concrètes sur l’échéancier, a-t-il fait valoir.

Le gouvernement a des règles à respecter –appel d’offres, l’hiver, etc. J’ai bon espoir que le ministre va aussi vite qu’il peut aller.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

Le maire de L'Ange-Gardien, Marc Louis-Seize, approuve les plans du gouvernement québécois. Pour moi, c’est une bonne nouvelle, c’est sûr que l’élargissement à quatre voies, c’est la solution, mais en attendant, les mesures proposées avec la glissière me satisfont, a-t-il nuancé.

Préfet de la MRC de Papineau, Benoit Lauzon juge que l'élargissement réclamé depuis longtemps ne vient pas assez vite. À ce niveau-là, cela ne vient pas assez vite, je pense qu’on aurait pu travailler beaucoup plus rapidement, a-t-il conclu.

Une campagne de sensibilisation à l'attention des usagers de la route sera aussi lancée pour améliorer la sécurité sur l'autoroute 50 et s'attaquant aux comportements dangereux.

Avec les informations de Nathalie Tremblay

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique provinciale