•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq résolutions à surveiller lors du congrès de l'Union des municipalités

Des gens sont debout dans l'autobus.

Les délégués du congrès de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique adoptent de nombreuses résolutions, notamment en matière de transport en commun, de taxes et d'environnement.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Chaque année, les maires et les conseillers municipaux britanno-colombiens se réunissent pendant une semaine pour rencontrer des représentants du gouvernement provincial, faire du lobbying et voter des motions au congrès de l'Union des municipalités de la Colombie-Britannique.

Cette année, 215 résolutions seront examinées par les délégués.

Les communautés locales sont à l'avant-scène de nombreuses crises, qu'il s'agisse de changement climatique, de la crise du logement ou de l'épidémie de surdoses.

Sarah Potts, conseillère municipale de Victoria

Toutes les résolutions concernent des problèmes touchant les gouvernements locaux. Voici cinq sujets à surveiller.


Réglementer le vapotage

Des conseils municipaux et des conseils scolaires réclamaient depuis longtemps des changements aux lois sur le vapotage, qui intéresse un nombre croissant d'adolescents et met leur santé en péril.

Gros plan sur le bas du visage d'un homme, de profil, fumant une cigarette électronique.

Dans les écoles secondaires américaines, près du quart des élèves ont essayé le vapotage.

Photo : iStock

La résolution B59, soumise par la Ville de West Kelowna, demande à la province d’adopter des règles strictes en matière de commercialisation et de vente de cigarettes électroniques ainsi que des produits en vaporisateur aux enfants. La résolution B173, présentée par la Ville de Coquitlam, demande aux gouvernements supérieurs d’établir de nouvelles dispositions légales.


Augmenter la taxe sur les logements vacants

Alors que la province impose une taxe de spéculation sur les logements vacants dans le Lower Mainland, le Grand Victoria, Nanaimo et la région de Kelowna, seule Vancouver est autorisée à prélever sa propre taxe, puisqu’elle est régie par une charte distincte.

Plusieurs maisons regroupées.

Le but de la taxe sur les logements vacants est d’inciter les propriétaires à mettre leurs maisons vides sur le marché locatif de Vancouver, dont le taux de vacance est près de zéro.

Photo : Radio-Canada / Rafferty Baker

Un certain nombre de maires souhaitent que la charte communautaire de la province soit modifiée afin de pouvoir créer leur propre taxe.


Permettre l’approvisionnement sûr en drogues

Le conseil municipal de Victoria a adopté la motion B171 préconisant l’approvisionnement en médicaments sûrs comme solution possible à la crise des surdoses.

Vendredi, le Service de police de Vancouver (VPD) a dit partager le point de vue d'autres organisations selon lequel un approvisionnement sûr en médicaments permettrait de sauver des vies en plus de réduire la criminalité.

Zoom sur des mains sales qui utilisent une seringue pour extraire de la drogue d'un petit contenant.

Des milliers de Canadiens ont perdu la vie dans la crise des opioïdes au cours des dernières années. Les morts touchent des personnes de tous les âges et de tous les horizons.

Photo : Spencer Platt/Getty Images

En 2016, la Colombie-Britannique a mis en place un état d'urgence sanitaire en raison du nombre élevé de surdoses sur son territoire.


Interdiction de sacs en plastique

À Victoria, l'interdiction de sacs en plastique à usage unique a été annulée devant un tribunal parce qu'il avait été décidé que les municipalités n'avaient actuellement pas le pouvoir de réglementer l'environnement sans l'autorisation du gouvernement provincial.

La résolution B148, présentée par la Ville de West Vancouver, demande à la province d'autoriser spécifiquement la réglementation des articles à usage unique.


Obtenir du transport en commun gratuit

La Ville de Burnaby a présenté une motion concernant les tarifs de transport en commun et demande à la province d'enquêter sur les moyens de fournir des laissez-passer gratuits ou subventionnés, et une autre demandant un allègement des amendes imposées aux personnes à faibles revenus qui n'ont pas payé leur tarif d'autobus.

Le maire de Burnaby, Mike Hurley a fait valoir que ces amendes constituaient une part négligeable du budget de TransLink et de BC Transit.

Avec les informations de Justin McElroy, CBC News

Colombie-Britannique et Yukon

Politique municipale