•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Levée de l'avis de faire bouillir l'eau à Sherbrooke

Un robinet avec une goutte.

Il est maintenant permis de consommer l'eau du robinet.

Photo : Radio-Canada/Simon-Marc Charron

Radio-Canada

Tard dimanche soir, la Ville de Sherbrooke a annoncé qu'il n'était plus nécessaire de faire bouillir l'eau.

Cet avis a été publié après que la Ville ait reçu d'autres résultats d'analyses qui n'indiquent pas la présence de la bactérie E.Coli dans ses réserves d'eau potable et dans le réseau de distribution. Le ministère de l'Environnement a donc autorisé la Ville à lever l'avis de faire bouillir l'eau.

L'avis avait été émis vendredi après-midi. Les autorités avaient indiqué avoir détecté la bactérie E. coli dans des échantillons en procédant à des examens de routine. La contamination a été découverte dans l'une des cellules du réservoir J.-M.-Jeanson où l'eau est accumulée avant d'être distribuée vers les clients du réseau.

La directrice des infrastructures urbaines à la Ville de Sherbrooke, Caroline Gravel, croyait alors à une erreur. La proportion de contamination est à un point élevé que c’est quasi impossible. C’est pourquoi on est à la recherche de ce qui a pu se passer, avait-elle dit.

La Ville a expliqué en conférence de presse que le taux de chlore a été augmenté dans le réseau pour décontaminer les conduites d'eau.

Estrie

Santé publique