•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Outiller les jeunes pour la lutte contre les changements climatiques

Des jeunes font la grève pour le climat

Les grèves sont importantes, dit Aliénor Rougeot, mais il faut aussi que le mouvement prenne de l’expansion.

Photo : Associated Press / Valentin Flauraud

Radio-Canada

Une quarantaine de jeunes ont pris part à un sommet sur l'action climatique, dimanche à Toronto. Par des rencontres et des ateliers, ils ont étoffé leurs compétences de militants, en ce début de Semaine internationale d'action sur le climat qui culminera par une grève mondiale, le 27 septembre.

Une femme en entrevue

Dianne Saxe croit que le mouvement de lutte contre les changements climatiques a besoin de l’énergie des jeunes.

Photo : Radio-Canada

La rencontre était organisée par l'ancien intervenant en faveur des enfants, Irvin Elman, et l'ancienne commissaire à l'environnement, Dianne Saxe, deux ombudsmans ontariens dont les postes ont été abolis plus tôt cette année par le gouvernement conservateur ontarien.

J'ai écrit beaucoup de bons rapports. Qu'est-ce que ça a changé? Rien, déplore Mme Saxe, qui a été commissaire à l'environnement de l'Ontario pendant quatre ans.

Dianne Saxe croit que le temps est à l'action collective et aux demandes politiques.

À son avis, les jeunes doivent aller au combat, ce que leurs aînés n'ont pas fait. Mais pour cela, certains ont besoin d'être aiguillés et outillés.

Des pieds chaussés qui sautent sur le pavé

Aliénor Rougeot souhaite voir des organisateurs dans chaque école.

Photo : getty images/istockphoto / Getty Images/iStock

Aliénor Rougeot, qui organise les grèves scolaires du vendredi pour le climat, explique que les participants sont des jeunes motivés et intéressés aux questions environnementales.

Ils ne sentaient toutefois pas prêts à se lancer, alors que le mouvement a besoin d'organisateurs dans chaque école, chaque coin de la ville.

Une jeune femme

Aliénor Rougeot organise les grèves étudiantes du vendredi pour le climat.

Photo : Radio-Canada

Les grèves, c'est très important pour mobiliser les gens et mettre une pression sur les gouvernements, dit-elle.

Elle ajoute qu'il faut comprendre les revendications à l'origine de la contestation et connaître les techniques pour continuer à faire grandir le mouvement.

D'après les informations de Charlotte Mondoux-Fournier

Toronto

Changements climatiques