•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Regina accueille une première marche pour lutter contre le myélome multiple

Plus d'une centaine de participants ont pris part à la toute première marche réginoise pour lutter contre le myélome multiple, une forme de cancer du sang. Celle-ci était l'une des 28 organisées à travers le Canada pendant tout le mois de septembre.

Photo : Radio-Canada / Olivier Rouquairol Jodouin

Emmanuelle Poisson

C’est plus d’une centaine de personnes qui se sont réunies à Regina, dimanche, à l’occasion de la première marche contre le myélome multiple organisée dans la capitale saskatchewanaise. Un montant total de 15 720 dollars y a été amassé pour lutter contre cette forme de cancer du sang dont la cause exacte est inconnue.

L’une des organisatrices, Mona Neher, est une résidente de Regina qui a reçu un diagnostic de myélome multiple en 2006. Elle avait alors 39 ans.

J’ai lancé un groupe de soutien avec une autre de mes amies qui avait le myélome et c’était notre souhait d’organiser une marche ici, mais nous n’avions pas suffisamment d’énergie physique ou de temps pour le faire, explique Mona Neher.

Une femme à l'extérieur porte des lunettes de soleil. Elle accorde une entrevue à Radio-Canada.

Mona Neher, l'une des organisatrices de l'événement, est très satisfaite du nombre de personnes qui ont pris part à la marche de dimanche, à Regina.

Photo : Radio-Canada / Olivier Rouquairol Jodouin

Kathy Dorsett, qui est aussi l’une des organisatrices de l’événement, se rappelle avoir assisté à une session d’information tenue par Myélome Canada en mars. Des personnes du bureau national [de l’organisme] sont venues de Montréal et nous ont demandé si on souhaitait avoir une marche ici, à Regina, se rappelle-t-elle.

Une femme à l'extérieur porte des lunettes de soleil et une casquette. Elle parle devant un micro.

Kathy Dorsett est l'une des organisatrices de la toute première marche pour lutter contre le myélome multiple oragnisée à Regina.

Photo : Radio-Canada / Olivier Rouquairol Jodouin

Diagnostiquée en 2012, Kathy Dorsett ajoute que son cousin a lui aussi reçu un diagnostic pour la maladie en 2016. Ce dernier y a succombé en janvier 2019.

Je me suis dit : “Tu sais quoi? Ça vaut la peine. Non seulement ça sera pour honorer sa mémoire, mais aussi pour la recherche", mentionne-t-elle.

Chaque mois de septembre depuis maintenant 11 ans, des marches de cinq kilomètres sont organisées dans plusieurs villes du Canada par la campagne de financement Marche Myélome Multiple.

Ces marches visent à amasser des fonds pour favoriser la recherche clinique, sensibiliser la population à ce type de cancer et favoriser l’accès des patients à des traitements.

Pour les participants, l'événement se veut aussi une façon d’honorer celles et ceux qui se battent contre la maladie, de même que de rendre hommage aux personnes qui y ont succombé.

Une femme portant une fleur rouge sur son chandail en entrevue avec Radio-Canada.

Brenda Reich participe chaque année à un événement de Marche Myélome Multiple pour honorer la mémoire de son mari, qui a succombé à la maladie en 2014.

Photo : Radio-Canada / Olivier Rouquairol Jodouin

C’est une belle façon de souligner sa mémoire et de faire preuve de respect, explique Brenda Reich, qui a pris part à la marche en compagnie de membres de sa famille pour souligner la mémoire de son mari décédé à la suite de la maladie. Ça nous rapproche de cette personne que nous avons perdue, poursuit-elle, la gorge serrée par l'émotion.

Une autre participante, Jessica Kyle, a pris part à la marche en compagnie d’une équipe réunissant près d'une cinquantaine de membres de sa famille et d'amis, vêtus de chandails assortis.

Une femme à l'extérieur est en entrevue avec Radio-Canada.

L'équipe de Jessica Kyle a recueilli un montant de 6 725 dollars.

Photo : Radio-Canada / Olivier Rouquairol Jodouin

En novembre dernier, sa mère a reçu un diagnostic de myélome multiple.

Lorsqu’elle a reçu son diagnostic, nous n’avions aucune idée de ce qu’était le myélome multiple, avoue Jessica Kyle. Ce n’est pas vraiment un type de cancer qui est très connu, ajoute-t-elle.

Parfois, quand un membre de la famille reçoit un diagnostic, on ne peut pas y faire grand-chose, note la participante. Alors, ça vaut beaucoup pour nous de faire ce petit geste pour elle. C'était quelque chose de vraiment spécial.

Saskatchewan

Santé