•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pompiers de Terrace : un nouvel ensemble de laveuse-sécheuse qui peut changer la donne

Silhouette de deux pompiers dans une lumière jaune orangée qui évoque un incendie.

La suie qui colle aux uniformes des pompiers peut rendre les équipements plus inflammables, si elle n'est pas nettoyée correctement, selon le chef des pompiers de Terrace, John Klie.

Photo : Shutterstock

Radio-Canada

La Ville de Terrace, au nord-ouest de la Colombie-Britannique, achètera un nouvel ensemble de laveuse-sécheuse pour les pompiers de la municipalité qui devaient composer avec le bris de ces appareils dans leur station depuis février. Les pompiers craignaient que leurs équipements mal nettoyés ne renferment des matières toxiques et combustibles.

La Ville de Terrace a prévu un budget de 50 000 $ pour l’achat des nouveaux appareils ménagers.

Depuis février, les pompiers devaient nettoyer ailleurs qu'à la station leurs uniformes et leur équipement contaminés après avoir combattu un incendie.

Cet achat est crucial pour les pompiers, car les équipements mal lavés après une intervention peuvent parfois représenter un plus grand risque pour la santé que les incendies eux-mêmes, dit John Klie, chef des pompiers de Terrace.

« Nous craignons d'avoir des substances sur la peau qui causeraient le cancer ou de rapporter ces substances à la maison si l'équipement n'est pas nettoyé correctement. »

Il ajoute que la suie qui colle au matériel exposé à la fumée peut rendre le matériau plus inflammable.

John Klie souligne que, si au cours des 40 dernières années, il n'a pas toujours été considéré comme essentiel de décontaminer les équipements après les feux, les pompiers sont davantage préoccupés maintenant des risques pour la santé.

« Maintenant que les dangers des équipements contaminés sont connus, certains pompiers se nettoient avec les boyaux d'arrosage directement sur les lieux des incendies. »

Selon une étude réalisée en 2018 par l’Université de la vallée du Fraser, les pompiers sont deux à trois fois plus à risque de mourir d'un cancer que la population générale.

Les nouveaux appareils devraient être en place à la mi-novembre.

Colombie-Britannique et Yukon

Santé