•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

C'est parti pour la 6e Traversée automnale de la Gaspésie

Claire Fillion et Karine Blouin prennent un verre de vin sur la terrasse du vignoble Carpinteri, à Saint-Ulric.

Claire Fillion et Karine Blouin attendaient depuis deux ans leur participation à la Traversée de la Gaspésie.

Photo : Radio-Canada / Catherine Poisson

Catherine Poisson

Plus d'une centaine de marcheurs et de coureurs prennent part à la sixième Traversée de la Gaspésie d'automne sous le thème des mots et de l'imaginaire.

Le coup d'envoi a été donné dimanche matin au sentier de la Grotte des fées, à Saint-Léandre.

Le groupe a dû parcourir un trajet total de 22 km pour se rendre au vignoble Carpinteri, à Saint-Ulric. Les participants ont alors pu savourer un verre de vin bien mérité.

Le parcours, qui change chaque année, est adapté pour les sportifs de tous les niveaux, mais présente tout de même certains défis, selon le guide Jeff Thuot.

Deux visiteurs marchent dans le vignoble.

La première journée de randonnée s'est terminée sur ce sentier menant tout droit au vignoble Carpinteri.

Photo : Radio-Canada / Brigitte Dubé

Ce qu'on avait là, une mise en jambe avec 700 mètres de dénivellation, c'était plus facile, mais on s'en va tranquillement vers du plus costaud, vers le mont Jacques-Cartier, Xalibu, le Mont-Albert, là c'est de la vraie montée, ça va monter toute la journée sur 18 km, c'est assez difficile, explique le guide.

C'est pas juste une activité de plein air, c'est surtout une rencontre avec un coin de pays, des gens de partout, et il se crée une famille. Cet esprit-là de la Traversée reste tout le temps.

Jeff Thuot, guide professionnel

Parmi les participantes, Karine Blouin et Claire Fillion sont venues de la rive nord de Montréal pour relever le défi pour la première fois.

En fait, on étaient supposées faire un projet à nos 40 ans et ça faisait deux ans qu'on le reportait, alors deux ans plus tard, on le fait! Il n'est jamais trop tard, souligne Karine Blouin.

Ma famille vient du coin alors je suis habituée de venir par ici, mais je trouvais que c'était un beau défi à relever de parcourir tout ce chemin-là en randonnée, ajoute-t-elle.

Des marcheurs en montagne lors de la Traversée de la Gaspésie à bottine en 2014.

Les participants traverseront notamment le parc national de la Gaspésie.

Photo : Ricochet Design

Arrivées parmi les premières au vignoble Carpinteri, les deux amies se disent très satisfaites de leur première performance, ainsi que du paysage.

On a réussi à marcher assez rapidement et à relever le défi avec la pluie, se réjouit Claire Fillion.

La diversité des paysages était vraiment intéressante, les éoliennes, les couleurs qui ont commencé à certains endroits, c'était un super beau parcours.

Karine Blouin, participante

Cette année, plusieurs écrivains participent également à la Traversée de la Gaspésie dans l'objectif d'écrire un livre inspiré de leur expérience, qui doit être édité en 2020.

La traversée se terminera samedi au parc national Forillon.

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Événements sportifs