•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une douzième course réussie pour les Forces armées canadiennes

Une coureuse lève les bras en l'air, fière d'avoir achevé la course. Des drapeau du Canada flottent derrière elle.

Plusieurs trajets de longueurs différentes étaient proposés aux coureurs pour la Course de l'armée canadienne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Malgré la météo, 20 000 militaires, anciens combattants et citoyens ont envahi les rues d'Ottawa et de Gatineau pour la Course de l'armée. Une initiative qui vise à amasser des fonds pour les retraités des Forces armées canadiennes.

Certains coureurs ont cependant été incommodés par la chaleur et l'humidité, le thermomètre affichant au moins 27 degrés Celsius et une température ressentie de 33. Au total, 15 coureurs ont été traités par les ambulanciers paramédicaux pour déshydratation, épuisement et problèmes cardiaques. Dix d'entre eux ont été transportés à l'hôpital, dont 3 étaient dans un état grave et 1 en condition critique mettant sa vie en danger.

Selon le Service paramédic d'Ottawa, l'incident le plus sérieux s'est produit à la ligne d'arrivée vers 11 h 25. Un homme dans la vingtaine s'est effondré en arrêt cardiaque. Les ambulanciers ont pratiqué des manoeuvres de réanimation. Malgré ces efforts, le coureur n'a pas pu être réanimé sur place. Il a dû être transporté à l'hôpital en condition critique.

On a eu une excellente course, je dirais, étant donné les circonstances, commente le major Guillaume Malais. On s'attendait à ce qu’il fasse super chaud, donc c’était bien apprécié qu’il y ait un petit couvert nuageux au début.

Renaud Dompierre a plutôt mentionné les dénivellations montantes comme obstacle principal. Malgré tout, il est fier d'avoir terminé son trajet qu'il qualifie de défi personnel.

Plusieurs coureurs, en plus d’apporter leur soutien à la cause, sont venus témoigner de leur reconnaissance envers les Forces armées canadienne, confie le major Michel Lavigne.

Ils nous remercient beaucoup pour ce qu’on fait et nous, on dit merci pour ce que vous faites pour nous.

Major Michel Lavigne

La conseillère du quartier Baie à Ottawa, Theresa Kavanaugh était présente pour une seconde année. Je n'ai aucune connexion avec l’armée, mais je suis très fière des gens qui sont ici, affirme-t-elle.

Un militaire canadien en entrevue devant un grillage et une ambulance.

Le capitaine James Stewart a souligné que sans le soutien des citoyens, l'armée canadienne ne pourrait pas faire son travail.

Photo : Radio-Canada

Depuis ses débuts en 2008, la Course de l’armée a permis de récolter plus de trois millions de dollars pour les militaires et anciens combattants.

Le capitaine James Stewart voit dans cette course, une belle façon pour les citoyens de démontrer leur soutien à la cause. En effet, l'argent récolté sert entre autres au financement du programme Sans limites, qui permet aux anciens combattants de conserver une vie active, malgré les blessures et les handicaps laissés par leur service.

Je l’apprécie beaucoup, parce qu’il y a beaucoup d’anciens soldats et de soldats blessés qui bénéficient de l’événement, explique-t-il.

Pour plusieurs coureurs, leur participation a également une dimension symbolique. Ils courent en mémoire d’un parent ou d’un ami militaire qui a perdu la vie en service.

Un homme porte un chandail de sport rouge et fait une entrevue devant le Musée canadien de la guerre.

Pierre Roy, ancien militaire, a été invité par l'organisme Sans limites pour la Course de l'armée canadienne.

Photo : Radio-Canada

C’est le cas de Pierre, Roy, un ancien militaire qui est venu de Québec pour l’occasion. J’ai des amis qui sont morts en mission. J’ai la chance d’être en vie comparé à eux, et je continue pour eux, conclut-il.

Avec les informations de Martin Robert

Ottawa-Gatineau

Événements sportifs