•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Rouge et Or survit à un début de match difficile et défait McGill 37-17

Thomas Bolduc, quart-arrière, Rouge et Or de l'Université Laval

Le quart-arrière recrue Thomas Bolduc n'a pas commis d'erreur dans la victoire, à son premier départ dans les rangs universitaires.

Photo : Rouge et Or / Yan Doublet

Guillaume Piedboeuf

Le Rouge et Or a fait fi d’un mauvais début de match pour vaincre l’université McGill 37-17, dimanche après-midi, au Stade TELUS-Université Laval.

Je pense qu’on avait peut-être laissé beaucoup d’émotion à notre dernier match, à Montréal. Aujourd’hui, on jouait une équipe contre qui, techniquement, on aurait dû avoir plus de succès, mais il faut leur lever notre chapeau. Ils avaient un très bon plan de match, a reconnu l’entraîneur-chef Glen Constantin, après la rencontre.

Une semaine après que les siens aient subit leur premier revers en près de deux ans, face aux Carabins, Constantin s’attendait à ce que sa troupe sorte « le couteau entre les dents », dimanche après-midi, face à McGill. 

Devant 14 169 spectateurs, au Stade Telus-Université Laval, ce sont plutôt les visiteurs qui ont démarré la rencontre sur les chapeaux de roue. Profitant des largesses de la tertiaire du Rouge et Or, le quart-arrière Dimitrios Sinodinos a lancé deux longues passes de touché au premier quart pour permettre à McGill de prendre les devants 14-2.

Je ne sais pas pourquoi, mais on est mal parti. Je trouvais ça un peu flat dans le vestiaire avant le match et déjà après le botté d’envoi, j’ai laissé savoir aux joueurs que je trouvais qu’on manquait un peu d’intensité, a expliqué Glen Constantin, se réjouissant tout de même de la manière dont sa défensive a rebondi, se montrant intraitable après le premier quart et interceptant trois ballons.

Un premier départ sans erreurs pour Thomas Bolduc

Après un match difficile du vétéran Samuel Chénard contre les Carabins, le coordonnateur offensif Justin Éthier avait décidé de confier les commandes de l’offensive à la recrue Thomas Bolduc. Un premier départ pour le jeune quart-arrière à son 4e match en carrière universitaire.

J’ai fait mon 1/12e, j’ai protégé le ballon et on a fini avec la victoire, a résumé l’ancien des Cougars de Champlain-Lennoxville après le match. Sans être spectaculaire, Bolduc n’a pas commis d’erreur, finissant la rencontre avec 12 passes complétées en 25 tentatives et 156 verges de gain, sans lancer d'interception.

S’il aurait aimé que son offensive réussisse à entrer dans la zone des buts davantage plutôt que devoir se contenter de bottés de placement, l’athlète de 20 ans a tout de même admis avoir vécu une journée mémorable.

C’est un rêve de jeunesse qui se réalise. On travaille tellement fort au jour le jour que lorsque tu es dedans, tu ne t’en rends pas vraiment compte. Reste que dans quelques heures, toute la nervosité va être partie et je vais trouver ça vraiment spécial, a avoué celui dont le père, André, est entraîneur des porteurs de ballon des Alouettes de Montréal.

Et comme les Oiseaux jouaient la veille, le paternel était à Québec pour voir son fils faire ses premiers pas avec le Rouge et Or, dimanche.

Je suis encore nerveux parce que tu ne contrôle rien, comme père, et tu veux que ton fils réussisse et qu’il soit bien, a lancé André Bolduc après le match.

À un moment donné dans le match, tout allait bien, il avait complété quelques passes et il m’a fait un beau sourire. Je me suis dit qu’il était correct, a-t-il ajouté, rappelant l’époque où il dirigeait le Vert et Or et Thomas, encore enfant, distribuait les bouteilles d’eau aux joueurs de l’équipe lors de leur visite au Stade Telus-Université Laval.

Deux touchés pour Garand-Gauthier

Thomas Bolduc devra toutefois attendre pour sa première passe de touché puisque les deux seuls majeurs du match pour le Rouge et Or ont été l’oeuvre du centre-arrière Félix Garand-Gauthier. Utilisé comme quart-arrière, sa position au collégial, lorsque l’équipe se trouvait à la porte des buts, Garand-Gauthier a traversé la ligne des buts sur des courses d’une et deux verges.

Agissant comme botteur de précision et botteur de dégagement, dimanche, David Côté a connu une journée forte occupée, réussissant ses cinq tentatives de placement.

William Lavoie a également tiré son épingle du jeu sur les unités spéciales en bloquant un deuxième botté de dégagement en autant de matchs.

Alec Poirier, Kean Harelimana et Zack Fitzgerald ont tous trois réussi une interception pour le le Rouge et Or.

Un recruteur des 49ers de San Francisco, dans la NFL, s’était déplacé à Québec pour voir Kétel Assé à l’oeuvre. Le bloqueur format géant du Rouge et Or est l’un des meilleurs espoirs pros au pays, cette saison.

Québec

Football universitaire