•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Haltérophilie : Maude Charron 6e au monde

Ironie du sort, Maude Charron n'avait pas besoin de se présenter dimanche puisqu'elle était déjà qualifiée.

Maude Charron (archives)

Photo : Crédit: Fédération d'Haltérophilie du Québec

Radio-Canada

Mission accomplie pour l'haltérophile originaire de Sainte-Luce Maude Charron, qui participait dimanche à ses troisièmes championnats du monde, à Pattaya, en Thaïlande.

La Luçoise qui habite Rimouski ressort de l'événement avec deux nouveaux records personnels. Elle se hisse maintenant au sixième rang mondial du classement cumulatif chez les femmes dans la catégorie des 64 kilos : une performance qui va au-delà de ses espérances.

Charron a récolté un premier record à l'arraché, soulevant une barre de 103 kilos à son deuxième essai. Elle a ensuite tenté de lever une barre de 106 kilos à son 3e et dernier essai, mais elle l'a raté, ce qui lui a donné une 6e position dans ce concours.

Son deuxième record est venu avec le cumul des deux épreuves. Maude Charron a été en mesure de lever 230 kg, soit quatre kilos de plus que sa meilleure marque, obtenue lors des derniers Jeux panaméricains et aux Universiades de 2018.

À l'épaulé-jeté, l'haltérophile a réussi à lever la barre avec une charge de 127 kilos à son deuxième essai, décrochant la 5e position dans ce volet de la compétition. Elle avait réussi la même performance aux Mondiaux universitaires, en Pologne, en 2018.

Avant la compétition, la championne canadienne s'était donné comme objectif de finir parmi les 10 meilleures au monde. Ce défi a été relevé alors qu'elle termine l'aventure en 6e position dans une catégorie — les 64 kg — très compétitive.

Avec les informations de René Levesque

Bas-Saint-Laurent

Haltérophilie