•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Ça ne fait rien pour les municipalités rurales » : la mairesse Joanne Labadie répond à l'annonce du NPD

Joanne Labadie en entrevue.

Mme Labadie croit que le NPD devrait plutôt proposer d'accompagner les sinistrés dans leurs démarches pour quitter leur maison que d'investir pour leur permettre de rester.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La mairesse de Pontiac, Joanne Labadie, estime que, même si l'investissement dans le fonds d'aide pour les catastrophes naturelles promis par le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD), Jagmeet Singh, est une bonne chose, il n'en résultera rien de positif pour « les municipalités rurales » comme la sienne.

M. Singh a annoncé dimanche matin lors de son passage au restaurant Noche Maya, dans la circonscription de Gatineau, un établissement qui a été touché par les inondations du printemps dernier dans la région, dimanche matin, qu'il doublerait le fonds d'aide pour les catastrophes naturelles.

Il souhaite rendre le Fonds d’atténuation et d’adaptation en matière de catastrophes plus flexible, tout en l'augmentant de 2,5 milliards de dollars sur quatre ans.

Si on donne les investissements dès maintenant, on peut régler le problème pour protéger les familles, les maisons et les commerces.

Jagmeet Singh, chef du NPD

Ce montant supplémentaire doit permettre aux municipalités de construire des digues et des fossés pour éviter les inondations.

Bien que favorable à l'investissement annoncé, la mairesse de Pontiac, Joanne Labadie, croit que les candidats aux élections fédérales ratent la cible.

Elle affirme que plusieurs résidents qui se trouvent en zones inondables aimeraient déménager. Toutefois, ils ne peuvent le faire, faute de programmes adéquats. Il n'en existe pas au fédéral et le gouvernement québécois ne le permet tout simplement pas.

Si on veut réduire l'impact des inondations selon moi, le bon sens, c'est d'aider les gens qui veulent volontairement partir.

Joanne Labadie, mairesse de Pontiac

Le programme des libéraux n'est pas parfait, estime M. Singh puisqu'il est complexe, limité et difficile d'accès. À titre d'exemple, les municipalités qui font une demande doivent fournir la moitié du montant qu'elles réclament.

Sachant que le financement est disponible pour les projets de 10 millions de dollars au minimum, il faut donc que les municipalités fournissent cinq millions.

Cette promesse s'inscrit dans la Vision du NPD (Nouvelle fenêtre), leur plan pour faire face à la crise climatique et limiter le réchauffement.

Ce qu’on propose aujourd’hui, c’est une annonce qui va aider les familles à rester où elles sont avec une augmentation d’investissements pour les infrastructures pour éviter les inondations ou les impacts des inondations, a résumé le chef du parti.

Mme Labadie souligne que sa Municipalité est en décroissance et qu'avec un budget de 8 millions de dollars, elle ne peut se permettre de participer à de tels programmes.

Avec les informations de Claudine Richard

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale