•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une cinquième Pause littéraire de la Mauricie achalandée

La 5e année de la Pause littéraire de la Mauricie se déroule les 22 et 23 septembre 2019.

La cinquième Pause littéraire de la Mauricie se déroule les 22 et 23 septembre 2019.

Photo : Radio-Canada

Catherine Bouchard

Près d'une centaine d'auteurs participent cette fin de semaine à la Pause littéraire de la Mauricie au centre commercial Les Rivières. L'événement en est à sa cinquième année et gagne en ampleur.

Un des objectifs est d'offrir une visibilité aux auteurs de la région. D'ailleurs, ils représentent la moitié des écrivains présents samedi et dimanche.

Il y en a beaucoup d'auteurs ici qui s'éditent eux-mêmes ou il y a des petites maisons d'édition qui existent [...] On voulait donner une possibilité à ces auteurs de rencontrer leurs lecteurs, de s'en faire des nouveaux et on a pensé que le centre d'achats, c'était la meilleure place, indique Judith Bastien, trésorière pour la Pause littéraire de la Mauricie.

Le centre commercial était d'ailleurs bondé samedi après-midi. C'est qu'une fête foraine bât son plein dans le stationnement adjacent. Des auteurs connus de la région participent d'ailleurs à l'événement, tels Martin Larocque, Guillaume Morrissette, Raphaël et Pierre Duplessis ainsi que François St-Martin, l'auteur des bandes dessinées Dans la tête de François.

Récolter des fonds pour la cause

C'est aussi l'occasion de récolter des fonds pour la Fondation Cédrika Provencher. Des livres mystères sont vendus au prix de 5 $, 10 $ ou 15 $. Ces livres, donnés par les auteurs de la Pause littéraire, sont emballés dans du papier brun. L'acheteur ignore donc quel livre se trouve entre ses mains. L'année dernière, la vente de livres a permis d'amasser 500 $ pour la cause.

Ça permet premièrement de subsister, parce qu'on a toujours besoin d'un minimum de sous. Ça permet aussi d'enfin mettre des projets en marche, parce qu'il y a plusieurs projets qui sont prêts à être lancés, mais ça prend des gens pour les développer, souligne le président de la Fondation Cédrika Provencher, Henri Provencher.

L'événement se poursuit dimanche jusqu'à 17 h.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Livres