•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

2,3 milliards pour la rénovation des écoles québécoises

La rénovation des écoles peut notamment permettre la mise aux normes de bâtiments, la réfection de toitures, l’amélioration du système de chauffage, de ventilation ou de plomberie.

Photo : Radio-Canada

Isabelle Maltais

Le gouvernement Legault investira 2,3 milliards de dollars, d’ici trois ans, afin de rénover 1800 écoles à travers la province.

Cet argent fait partie des 6 milliards ajoutés dans le dernier budget au Plan québécois des infrastructures, qui a une durée de 10 ans, et qui était exclusivement destiné aux infrastructures scolaires.

Ainsi, « à peu près 60 % des écoles du Québec » auront droit à une cure de rajeunissement, estime le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, qui en a fait l'annonce dimanche matin.

Les investissements dans les dernières années étaient quand même considérables, mais insuffisants, ce qui faisait que d’année en année les écoles se détérioraient.

Le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge

Les commissions scolaires devront donc, avant le 30 septembre, déposer une demande pour les travaux qu’elles jugent nécessaires; ces derniers devraient, après analyse et appel d’offres, débuter lors de l’été 2020, pense M. Roberge.

Un peu moins de 30 % de la somme ira aux écoles montréalaises et à leurs cinq commissions scolaires, pour un montant de 624 millions.

La Commission scolaire de Montréal reçoit la part du lion de cette somme, avec 300 millions, suivie de la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, avec 115 millions. Quant à la Commission scolaire English-Montréal, elle obtient 83 millions.

En juin, Jean-François Roberge avait déjà annoncé une enveloppe de 1,7 milliard pour la construction ou l’agrandissement d’écoles primaires et secondaires dans la province.

Politique provinciale

Politique