•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cryptomonnaie : un Néo-Brunswickois perd une somme importante aux mains d'arnaqueurs

Une pièce de monnaie représentant un bitcoin

Une pièce de monnaie représentant un bitcoin entourée de circuits informatiques

Photo : Reuters / Dado Ruvic

Radio-Canada

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick sonne l'alerte et demande à ses résidents d'être extrêmement prudent avec les fonds qu'ils investissent dans la cryptomonnaie.

Investir dans l'argent virtuel comporte son lot de risques et le gouvernement lance un appel à la vigilance après qu'un Néo-Brunswickois ait perdu une somme importante aux mains d'arnaqueurs.

La Commission des services financiers et des services aux consommateurs a émis un communiqué de presse dans l'espoir qu'aucun autre résident de la province ne se fasse escroquer.

Cryptomonnaie :

Monnaie 100 pour cent virtuelle qui ne dépend d'aucune banque centrale et qui n'est soumise à aucune politique monétaire.

L'entreprise chez laquelle la victime avait investi s'appelle 4XFX.net. Elle disait être, sur Internet, « une compagnie de renom dans le secteur courtier. »

L'entreprise affirme exploiter une plateforme de placements de bitcoins en ligne de puis l'Allemagne.

Un homme donne son numéro de carte de crédit au téléphone.

Des milliers de Canadiens ont été fraudés à partir de centres d'appel clandestins.

Photo : Getty Images / martin-dm

La victime de cette arnaque aurait aussi été approchée par une entreprise dénommée Coinbrokerz, qui menait aussi une escroquerie semblable.

Ces entreprises prétendent offrir des possibilités d'investissement beaucoup plus alléchantes que celles offertes en succursale par les compagnies canadiennes. Ils disent investir au moyen de bitcoins et d'autres cryptoactifs du genre.

En date d'aujourd'hui, tous leurs sites Web ont été fermés, mais on peut voir le nom de ces compagnies dans plusieurs registres Web de fraudes financières.

Une structure abstraite qui montre le système Blockchain.

Le bitcoin est une devise, et le Blockchain est la technologie qui a permis la création de cette devise en instaurant un système de transaction décentralisé.

Photo : getty images/istockphoto / matejmo

La Commission des valeurs immobilières du Manitoba a aussi émis un avertissement à ses citoyens après qu'un Manitobain ait aussi perdu une importante somme d'argent après avoir fait affaire avec 4XFX.net.

Selon le communiqué de presse, « aucune de ces entreprises n’a jamais été inscrite pour effectuer des opérations sur valeurs mobilières ou les dérivés dans la province ».

La commission invite les investisseurs à exercer leur esprit critique avant de se départir de leur argent. Devant des décisions concernant des investissements complexes et à risque élevé, les personnes ne devraient surtout pas investir à moins d’être prêtes à perdre, en partie ou en totalité, la somme investie, indique la commission.

Les autorités demandent aux résidents de ne pas s'affilier avec ces compagnies.

Que faire si on vous sollicite

Toutes les entreprises faisant affaire avec la cryptomonnaie ne sont pas mal intentionnées, mais les risques associés à de telles pratiques financières demeurent élevés.

Selon la Commission des services financiers et des services aux consommateurs, la cryptomonnaie est souvent ciblée par des fraudeurs parce que les plateformes utilisées pour la monnaie virtuelle, comme les transactions et les portefeuilles, sont vulnérables aux cyberattaques.

Si on vous sollicite pour acheter ou échanger des cryptoactifs, vous devriez premièrement vérifier si la personne qui vend ces investissements est inscrite auprès de la commission. Au Nouveau-Brunswick, toute personne qui détient le droit de vendre des investissements doit, par la loi, s'inscrire à ce registre.

Une photo montrant l'écran d'un bureau de change à travers une vitrine au coin d'une rue.

L'Impak Coin fait son apparition.

Photo : iStock / wx-bradwang

Si vous ne comprenez pas la technologie, tenez-vous en loin, conseille la commission.

Il est aussi important de faire une recherche en ligne sur l'entreprise en question ou pour voir si elle fait l'objet de mesures disciplinaires à l'intérieur du pays ou sur l'échelle internationale.

Assurez-vous aussi que les méthodes de paiements qu'on vous demande d'utiliser sont sécurisées et qu'elles ne mettent pas en danger vos renseignements financiers ou personnels.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Crimes et délits