•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Charles Tisseyre reçoit un doctorat honorifique de l’Université de Sherbrooke

Charles Tisseyre manifeste sa joie en levant les bras en l'air lorsqu'il reçoit son diplôme.

Charles Tisseyre a reçu un doctorat honorifique de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Martin Blanche, Université de Sherbrooke

Katy Larouche

L'animateur de l'émission Découverte, Charles Tisseyre, a reçu un doctorat honorifique institutionnel lors de la collation des grades à l’Université de Sherbrooke, samedi.

L'Université a tenu à souligner son apport à la société par la vulgarisation de la science.

Pour moi, de recevoir cet honneur, c’est sûr que je me sens un peu imposteur, parce que je n’ai qu’une licence en droit et en même temps, je suis très touché de cette reconnaissance.

Charles Tisseyre, animateur de l’émission Découverte

L’animateur affirme que ce doctorat honorifique lui donne envie de retourner sur les bancs de l’université lorsqu’il prendra sa retraite

C’est un de mes grands rêves de retourner sur les bancs universitaires pour étudier l’anthropologie, l’histoire de la civilisation, l’histoire de la science, décrit Charles Tisseyre.

4 800 diplômés

Charles Tisseyre était entouré des 4 800 étudiants qui ont reçu leur diplôme universitaire samedi.

C’est le cas d’Alexis Laliberté, un ancien décrocheur qui a reçu samedi un diplôme de maîtrise en administration des affaires.

Après avoir échoué à son cours de mathématique à cinq reprises lorsqu’il était toujours sur les bancs d’écoles, à la fin des années 1990, il ne croyait pas réussir à compléter son parcours universitaire.

Alexis Laliberté et son professeur.

Après avoir décroché dans les années 1990, Alexis Laliberté a obtenu un diplôme MBA à l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

Le directeur du programme a toutefois cru en lui et l’a encouragé à tenter sa chance, lorsqu’il l’a rencontré dans une séance d’information.

Je voyais le potentiel chez Alexis et il a relevé le défi. Il a été à la hauteur et tout le crédit lui revient aujourd’hui, souligne le professeur à l’École de gestion, Jean-François Guertin.

Alexis Laliberté affirme avoir le cœur à la fête quand il pense à cette réussite.

Le programme m’a permis de décrocher le poste de mes rêves.

Alexis Laliberté, maîtrise en administration des affaires (MBA)

Une histoire de famille

L’histoire de Sandrine Martineau-Pelletier a commencé à l’Université de Sherbrooke. C’est pendant leurs études à cette université que ses parents se sont rencontrés.

Pour perpétuer la tradition, la jeune femme a obtenu sa maîtrise en communication et marketing à ce même établissement, et ce, en compagnie de son père qui est, lui aussi, retourné aux études.

Sandrine Martineau-Pelletier accompagnée de son père diplômé et de sa mère.

Un père et sa fille ont obtenu leur diplôme universitaire au même moment à la collation des grades de l'Université de Sherbrooke.

Photo : Radio-Canada

C’est avec grande fierté que père et fille ont récupéré leur diplôme au cours du même événement.

C’est une belle aventure, finalement les études.

Sandrine Martineau-Pelletier, maîtrise en communication et marketing

Père et fille se sont entraidés au cours de ce parcours parfois périlleux. Sandrine Martineau-Pelletier raconte qu’elle a tenu à relire et corriger le mémoire de son père. C’est avec fierté que Jean-Sylvain Pelletier a obtenu la note de A+, au grand bonheur de sa fille.

Avec les informations de Jean Arel

Estrie

Éducation