•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Temps sombre pour l'énergie solaire dans les Prairies

Des entreprises du secteur de l'énergie solaire ont exprimé leurs craintes.

Photo : Radio-Canada

Emmanuelle Poisson

Des entreprises du secteur de l'énergie solaire ont exprimé leurs craintes et ont tenté de faire entendre leurs voix, samedi, après la suspension du programme de rachat d’énergie solaire, de SaskPower plus tôt cette semaine.

La compagnie réginoise SkyFireEnergy avait prévu tenir une journée « porte ouverte » samedi, pour souligner les six mois écoulés depuis l'ouverture de ses nouveaux bureaux.

Les célébrations ont toutefois laissé place à un rassemblement visant à permettre aux joueurs l'industrie solaire de la province d'exprimer leur désarroi.

Ce n'est pas que le rabais qui a été retiré, c'est aussi notre capacité à se connecter au réseau, avance Tim Schulhauser, le vice-président aux finances à SkyFireEnergy. Il ajoute que la décision de SaskPower en est une qui empêche les entreprises d'effectuer leur travail.

Je crois que toutes ces compagnies [d'énergie solaire de la province] sont sous le choc, explique M. Schulhauser. Nous avons su seulement il y a quelques jours que le programme allait être terminé et le lendemain, c'était fini. Je crois que le choc s'est transformé en colère.

Je crois que plusieurs personnes ne connaissent pas la différence entre mettre fin au rabais et mettre fin à la facturation nette [net metering, en anglais], ce qui nous permet de nous connecter au réseau électrique. L'annonce de SaskPower a mis un terme à ces deux mesures, précise Tim Schulhauser.

Ça ne nous dérange pas s'il n'y a plus de rabais. Nous ne sommes [toutefois] pas d'accord avec le retrait de la capacité de connecter des installations solaires au réseau, car ça met nos compagnies d'énergie solaire hors service, explique-t-il.

Malheureusement, nous discutons de la possibilité d’effectuer des mises à pied, et non celle de faire grandir notre entreprise.

Tim Schulhauser, vice-président aux finances de SkyFireEnergy

Il en va de même pour la coopérative Wascana Solar, qui gère et possède des projets d'énergie solaire à Regina et à Saskatoon.

Nous nous questionnons quant à savoir si nous serons capables de survivre en tant que coopérative l'année prochaine, à la suite de cette décision, indique Joel Campbell, le président de la coopérative.

Sunteam Solar, une autre entreprise saskatchewanaise, affirme qu'elle aura de la difficulté à survivre après la fin temporaire du programme de SaskPower.

Le seul moyen raisonnable de connecter l’énergie solaire au réseau a été supprimé [jeudi] avec cette décision, estime Scott Huckerby, le propriétaire de Sunteam Solar, par communiqué.

Cela veut dire qu'aucune compagnie d'énergie solaire ne pourra vendre ou installer des panneaux solaires en Saskatchewan jusqu'à ce que le programme de facturation nette soit restauré, ajoute-t-il.

Un gérant de projet à la compagnie Mi Energy, Louis Carter, indique que son entreprise s'en sortira bien en raison des nombreux contrats de projets solaires sur lesquels elle a mis la main cet été, ainsi que des grands projets sur lesquels elle travaille déjà. Mais pour les petites compagnies, ça va être très difficile, affirme-t-il.

Tim Schulhauser, de SkyFireEnergy, soutient qu'une rencontre devrait être prévue lundi avec le ministre responsable de SaskPower, Dustin Duncan.

Il souhaiterait que SaskPower puisse effectuer un changement à court terme de sa décision pour permettre aux entreprises d'énergie solaire de poursuivre leurs activités pendant la réévaluation.

Mauvais temps pour l'énergie solaire ailleurs dans les Prairies

Les temps sont durs pour les entreprises d'énergie solaire dans les Prairies depuis plus d'un an.

En avril 2018, Hydro-Manitoba a mis fin au programme pilote qui permettait aux entreprises d’installations de panneaux solaires de bénéficier d’un rabais dans le but d’encourager la conversion vers l’énergie solaire.

La société d’État manitobaine a reçu 1550 demandes, alors qu’elle s’attendait à n'en recevoir qu'une centaine. Au total, 83 de ces demandes ont été approuvées.

Plus récemment, au printemps 2019, les conservateurs unis de Jason Kenney, en Alberta, ont mis un terme au programme de rabais sur l’énergie solaire résidentielle et commerciale de l’organisme gouvernemental Energy Efficiency Alberta, mis en place par le gouvernement néo-démocrate de Rachel Notley.

Ce programme offrait des rabais aux entreprises pouvant couvrir jusqu’à 35 % des coûts d’installation des panneaux solaires résidentiels et commerciaux.

En Saskatchewan, le programme de rachat de SaskPower permettait à des clients de produire de l'énergie solaire et d'en transmettre le surplus au réseau en échange de crédits.

La société d’État a annoncé jeudi l’arrêt temporaire du programme, le temps de réévaluer ce dernier, après que la limite permise de 16 MW a été atteinte.

La province était même devenue une terre d'accueil pour des entreprises d'énergie solaire du Manitoba et de l'Alberta, qui ont choisi de développer leur marché ou encore de déménager en Saskatchewan, en raison de conditions plus favorables pour l'industrie.

Avec la collaboration de Trevor Bothorel

Saskatchewan

Énergie