•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une course contre le racisme rapproche la police des habitants de Saskatoon

Une mère avec sa poussette traverse la ligne d'arrivée de la course contre le racisme avec une autre femme et un jeune garçon à ses côtés.

Une famille termine sa course contre le racisme au parc Victoria de Saskatoon.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Radio-Canada

Quatre cents personnes ont participé à la neuvième course annuelle contre le racisme samedi au parc Victoria de Saskatoon.

L’événement, organisé par la police de Saskatoon, avait pour but de rassembler la communauté contre le racisme tout en améliorant les relations entre les policiers et la population.

Selon le caporal Derek Chesney, de l’unité des relations culturelles, ce rassemblement est surtout une façon de se rapprocher des nouveaux arrivants.

Beaucoup de nouveaux arrivants viennent de pays où soit l’on ne peut faire confiance à la police soit elle est un peu corrompue. Alors, nous voulons faire tomber cette barrière en leur montrant que nous sommes fiables.

Caporal Derek Chesney de l'unité des relations culturelles de la police de Saskatoon

Une exposition de kiosques promouvant l’engagement communautaire et la diversité culturelle attendait les participants de la course à la ligne d’arrivée. Ils pouvaient aussi profiter d’un repas gratuit et assister à des spectacles.

Deux danseuses de danse russe traditionnelle font une arche avec leurs bras tandis que leurs collègues passent en dessous.

Quatre danseuses de danse russe traditionnelle présentent une performance aux participants qui sont restés après la fin de la course contre le racisme.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Plusieurs groupes ont contribué à l’événement, dont l’Open Door Society, le centre d'information pour les nouveaux arrivants, ainsi que l'Association internationale des femmes.

Le caporal Chesney se dit ravi de leur soutien.

Lorsque la communauté s’attaque aux problèmes, c’est un pas dans la bonne direction, déclare-t-il.

Les yeux de Derek Chesney et de deux jeunes sont rivés sur ses mains alors qu'il s'apprête à leur offrir des autocollants.

Le caporal Derek Chesney, de l'unité des relations culturelles de la police de Saskatoon, offre des autocollants à des jeunes participants à la course.

Photo : Radio-Canada / Grégory Wilson

Il souligne notamment que la police de Saskatoon ne peut, seule, s’occuper de tous les problèmes de la ville et qu’elle a besoin de l’aide de la communauté pour mener à bien son travail.

Le caporal Derek Chesney ajoute que la présence d'habitants et d'organismes de Saskatoon à cet événement démontre que la police peut effectivement compter sur eux.

Saskatchewan

Forces de l'ordre