•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cueillir des fruits pour éviter le gaspillage alimentaire

Des enfants ramassent des poires.

Les Butineurs s'inspirent du collectif Les Fruits défendus ayant vu le jour à Montréal.

Photo : Flavie Villeneuve

Flavie Villeneuve

Vous avez des arbres, mais vous ne récoltez pas la plupart des fruits qui y poussent... Les Butineurs se proposent de venir les cueillir pour vous afin de ne surtout pas les gaspiller.

Au milieu d’un stationnement d'Alma, quatre poiriers regorgent de fruits bien mûrs.

Karine Routhier, du groupe Les Butineurs, a informé les propriétaires du centre commercial avoisinant de la situation. En échange d'une compote de poires, ils lui ont donné l'autorisation de cueillir les fruits avec d'autres âmes charitables.

On parle de l'importance de manger bio et local, il n’y a pas plus bio et local qu'[une telle initiative].

Karine Routhier, cueilleuse

Plutôt que de laisser pourrir les fruits, Les Butineurs viennent à leur rescousse.

C'est le fun de courir et de tout ramasser. J'aime ça, raconte Maël, un jeune garçon venu avec ses parents.

Le mode de partage du groupe Les Butineurs

Une partie de la récolte est remise à un organisme communautaire alors qu'une autre portion est destinée aux propriétaires des arbres. Cependant, les bénévoles peuvent se partager la plupart des fruits.

Certaines des poires de cette récolte seront offertes à une maison des familles d'Alma.

Parmi les cueilleurs, on retrouvait aussi la directrice de L'Accès, Manon Girard, qui a profité de l'occasion pour ramasser des fruits pour ce café communautaire.

Les poires seront probablement transformées en purée ou en beurre pour que ça profite au plus grand nombre.

Manon Girard, directrice du café communautaire L'Accès

Les Butineurs d'Alma souhaitent que leur initiative dépasse les limites de cette ville pour que de plus en plus de gens puissent savourer des fruits gratuits.

Saguenay–Lac-St-Jean

Alimentation