•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une vente-débarras plutôt inusitée à Sainte-Élisabeth-de-Proulx

Une église blanche se dresse sous un ciel bleu.

Le sous-sol de l'église sera le théâtre d'une dernière messe le 5 octobre prochain.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Radio-Canada

L’église de Sainte-Élisabeth-de-Proulx, une petite agglomération se trouvant au nord de Dolbeau-Mistassini où la pratique religieuse est en déclin, a été désacralisée au début du mois de juillet. Même si elle avait perdu son statut de lieu de culte depuis près de trois mois, cette bâtisse continuait de renfermer une panoplie d’objets et de pièces de mobilier qui ont été mis en vente samedi.

Plusieurs acheteurs nostalgiques se sont empressés d’y faire le plein de souvenirs.

Ils pouvaient notamment acquérir les personnages de la crèche, les différents tableaux composant le chemin de croix et même les bancs de l’église!

Par contre, il leur a été impossible de se procurer certains articles bien précis ayant un lien direct avec l’eucharistie comme les calices.

Ces coupes sacrées vont se retrouver dans d’autres paroisses.

L’église de Sainte-Élisabeth-de-Proulx devait être vidée pour qu’elle puisse éventuellement changer de vocation.

Saguenay–Lac-St-Jean

Croyances et religions