•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan investit pour les entreprises

Une grande salle avec quelques dizaines de personnes assises autour de tables rondes.

Les membres du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan se réunissent pour une assemblée générale annuelle à Ponteix.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan (CECS), qui tenait vendredi son assemblée générale annuelle à Ponteix, dans le sud-ouest de la Saskatchewan, a été l'occasion de faire le bilan financier de l'organisme et d'annoncer un investissement de 250 000 $ dans le Fonds de développement d'entreprise.

C'était la dernière assemblée générale annuelle de Robert Therrien qui quitte ses fonctions de directeur général.

Les derniers états financiers de l'organisme ont été présentés. Selon M. Therrien, l'année financière a été bonne.

L'investissement de 250 000 $ en 2019 est important, souligne M. Therrien qui rappelle que 25 000 $ ont été investis en 2018.

« Ça va aider à stimuler la création d 'entreprises. »

Robert Therrien cèdera sa place à Kouamé N'Goandi à partir du 1er octobre.

Ému, M. Therrien a pris le temps de remercier les personnes qu'il a côtoyées durant ses 25 ans de service à la tête de l'organisme communautaire. Il se dit particulièrement fier de l'équipe avec laquelle il a travaillé au cours de ces années.

« Il y a un dynamisme d'équipe qui fait en sorte que l'équipe se tient et peut innover et travailler ensemble pour offrir des programmes et services dans la communauté  », a-t-il souligné.

Robert Therrien devant les membres réunis à l'occasion de l'assemblée générale du Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan.

Ému, Robert Therrien a remercié les personnes qu'il a côtoyées au Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan.

Photo : Radio-Canada / Charles Lalande

L'ancien directeur demeurera au CECS encore quelque temps pour assurer la transition sans empiéter sur les prérogatives de son successeur.

« Mais je ne serai pas au bureau pour permettre à mon successeur, Kouamé N'Goandi, d’instaurer son leadership », a-t-il déclaré.

Le rapport financier et le budget projeté pour 2019-2020 ont été adoptés.

Avec les informations de Charles Lalande

Saskatchewan

Francophonie