•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ouragan Dorian : une résidente de Moncton a retrouvé son mari et ses trois enfants

Photo de Shankell Robinson et Bovena Tucker prise aux Bahamas.

Bovena Tucker (à droite) et sa fille Shankell Robinson (à gauche), qui était portée disparue aux Bahamas.

Photo : Photo courtoisie de Bovena Tucker

Radio-Canada

Mme Tucker était fière de dire aux médias samedi matin qu'elle a reçu un appel de son mari, vendredi, tard en soirée.

Une résidente de Moncton au Nouveau-Brunswick était toujours sans nouvelles de son mari et de trois de ses enfants, qui se trouvaient à Freeport aux Bahamas lorsque l’île a été dévastée par l’ouragan Dorian le 1er septembre.

Bovena Tucker disait cette semaine avoir parlé à son mari pour la dernière fois le 31 août.

Samedi matin, elle a contacté les médias pour les aviser qu'elle a finalement reçu un appel de sa famille, tard vendredi soir.

Quel soulagement pour la mère de savoir que son mari, Arnold Cherie, et leurs trois enfants sont sains et saufs. Ils habitent un abri de fortune depuis l'ouragan, a-t-elle appris.

Leurs trois enfants, tous d’âge adulte, sont Shankell Robinson, 23 ans ; Christiano Gayl, 24 ans ; et Dwayne Robinson, 26 ans.

Bovena Tucker.

Bovena Tucker, qui vit à Moncton, était sans nouvelles de son mari et de trois de ses enfants.

Photo : CBC / Tori Weldon

Mme Tucker scrutait les médias sociaux et avait communiqué avec la Croix-Rouge pour tenter de localiser sa famille.

Très inquiète, elle s’accrochait à l’espoir que des pannes de courant ou d’Internet étaient ce qui empêchait son mari et ses enfants d’entrer en contact avec elle. Le domicile familial se trouvait dans une région qui a été inondée.

Dwayne Robinson.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Dwayne Robinson, fils de Mme Tucker, était l'un des quatre membres de sa famille qui manquent à l'appel.

Photo : Courtoisie Bovena Tucker

Bovena Tucker habite à Moncton avec ses trois enfants les plus jeunes. Elle partage un duplex avec une amie néo-brunswickoise rencontrée le printemps dernier.

La situation de Mme Tucker au Canada est précaire, car sa famille aux Bahamas lui faisait parvenir de l’argent. Après avoir fait une demande de statut de réfugiée, elle n’a pas encore de permis de travail ni la permission d’envoyer ses enfants à l’école.

Une fillette sur les épaules d'une femme adulte.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bovena Tucker habite à Moncton avec Natalie Poirier (à gauche), que l'on voit ici avec British, la plus jeune fille de Mme Tucker.

Photo : CBC / Tori Weldon

La mère explique avoir fui la violence des bandes criminelles aux Bahamas avec sa plus jeune fille, British (6 ans) et ses deux autres fils, A. J. (12 ans) et Brian (18 ans). Elle dit avoir presque épuisé les économies qu’elle avait pour venir au Canada.

L'ouragan Dorian est la catastrophe naturelle la plus dévastatrice de l'histoire des Bahamas.

Le plus récent bilan du désastre fait état d’au moins 50 morts et 1300 disparus.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Incidents et catastrophes naturelles