•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Campus Saint-Jean lance l'institut IMELDA pour faire rayonner l’Ouest canadien

Une pancarte à l'entrée du campus Saint-Jean.

Le lancement de l'Institut IMELDA est prévu pour le 22 octobre 2019.

Photo : Radio-Canada / Jessica L'heureux

Danielle Kadjo

Vendredi, le Campus Saint-Jean de l'Université de l'Alberta a dévoilé ses grandes orientations pour l'année en cours et celle à venir. Parmi elles, la création de l'Institut Marcelle et Louis Desrochers pour le Patrimoine et les recherches transdisciplinaires en francophonie (IMELDA). Une initiative qui a pour objectif d'offrir une plus grande visibilité aux communautés de l'Ouest canadien.

L'ouverture officielle de l'institut est prévue le 22 octobre. L'IMELDA abritera l’Institut d’études canadiennes et l'Institut pour le Patrimoine de la francophonie de l'Ouest canadien, deux entités basées à la Faculté Saint-Jean d'Edmonton, explique le doyen du Campus, Pierre-Yves Mocquais.

La mission d’IMELDA est de faire rayonner le patrimoine matériel et immatériel de l’Ouest canadien, de répondre aux défis des chercheurs et aux nouvelles attentes des communautés francophones de l’Ouest canadien.

Cap vers de nouveaux horizons

Un nouveau groupe de recherche sur l'Afrique et l'Amérique latine (GRAAL) verra également le jour.

« Il jouera un rôle très important, car de plus en plus nous nous orientons vers l’Afrique [...] qui est le continent de l’avenir », a expliqué M. Mocquais.

Il mentionne aussi deux partenariats qui ont été établis avec l'Université Loyola de la République démocratique du Congo et l'Université Saint-Joseph de Beyrouth au Liban.

Selon lui, ces nouveaux partenariats permettront d'accroître la présence numérique du Campus et de lui offrir une plus grande visibilité à l'étranger.

Le Campus entier est en processus de transformation.

Pierre-Yves Mocquais, doyen, Campus Saint-Jean

Une empreinte numérique

M. Mocquais a déclaré que le Campus est en pourparler avec le gouvernement provincial et le gouvernement fédéral, afin de continuer ce travail de développement.

Nous voulons nous orienter vers un Campus numérique.

Pierre-Yves Mocquais, doyen, Campus Saint-Jean

Il assure que le financement du nouveau modèle proposé fait partie du budget actuel du Campus.

Il estime toutefois qu'un ajustement sera probablement nécessaire, en fonction du budget provincial et de la participation du gouvernement fédéral, dont la contribution monétaire représente un tiers du budget du Campus.

Nous ne savons pas exactement ce que cela va être et ce que cela va entraîner pour l’instant.

Pierre-Yves Mocquais, doyen, Campus Saint-Jean

Alberta

Éducation